jeudi 26 mars 2015

Aquarelle originale grand format (25 x 18,5 cm) par Albert Robida (1848-1926) : Intérieur de l'église de la Clarté de Ploumanach près Perros-Guirrec (Bretagne). Superbe état.




Superbe aquarelle originale signée Albert Robida (1848-1926)

Intérieur de l'église de la Clarté à Ploumanach (Côtes d'Armor - près de Perros-Guirec)

Format : 25 x 18,5 cm (pleine feuille)

Parfait état. Superbe et unique.

Pour amateur collectionneur de l'oeuvre de l'illustrateur.

VENDU

mardi 24 mars 2015

Gabriello CHIABRERA (1552-1638). Delle opere di Gabbriello Chiabrera in questa ultima impressione tutte in un corpo novellamente unite. Superbe exemplaire en maroquin vert souple du milieu du XVIIIe siècle. Rare.



Gabriello CHIABRERA (1552-1638)

Delle opere di Gabbriello Chiabrera in questa ultima impressione tutte in un corpo novellamente unite.

In Venezia [Venise], 1757. Presso Angiolo Geremia.

5 volumes in-12 (14.5 x 8cm) de XLIV pages (faux-titre, titre, au lecteur et vie de Chiabrera) – 313 pages ; 288 page ; 272 pages – 1 feuillet non chiffré (index) ; 4 feuillets non chiffrés (titre et au lecteur) – 278 pages – 1 feuillet non chiffré (index) & 4 feuillets non chiffrés (faux-titre, titre, au lecteur et index) – 256 pages – 2 feuillets non chiffrés (errata). Complet.

Reliure de l’époque en maroquin vert souple à dos lisse ornés de caissons et de fleurons dorés, pièces de titre et de tomaison en maroquin grenat, roulette d’encadrement dorée sur les plats, coupes guillochées, roulette intérieure dorée, tranches dorées sur marbrure. Excellent état, très frais. Quelques rares rousseurs claires. Quelques ombres aux reliures. Texte en italien.


Ce type de reliure en maroquin souple est des plus rares.

Rare édition des œuvres du grand poète et littérateur baroque italien Gabriello Chiabrera appelé le Pindare italien. Ces œuvres complètes avaient déjà été publiées à Rome en 1718, mais leur édition très incomplète avait reçu de nombreuses critiques, et l’imprimeur Angiolo Geremia en avait redonnée une édition corrigée en 1730, mais avec les 4 premiers volumes uniquement : notre édition est donc à préférer.

Les poésies lyriques de Gabriello Chiabrera, publiées en 3 parties à Gênes (1586, 1587, et 1588), ont été souvent réimprimées. Il a aussi composé des tragédies, des comédies, des poèmes épiques, des fables. On a publié en 1796 à Gênes des poésies inédites de Chiabrera.

Né à Savone, petite ville située sur le territoire de la République de Gênes, Gabriello Chiabrera passa son enfance et sa jeunesse à Rome, où il étudia auprès des Jésuites. Il s'intéressa surtout aux poètes grecs et latins, qu'il étudia avec ardeur. En 1576, il fut banni des États pontificaux et contraint de retourner à Savone. Impliqué dans un homicide en 1579, puis dans une rixe en 1581, il fut également chassé de sa ville natale



TRÈS BEL EXEMPLAIRE DANS UNE FINE RELIURE DE L’ÉPOQUE EN MAROQUIN SOUPLE.

EXEMPLAIRE DE CHOIX POUR BIBLIOPHILE EXIGEANT.

Prix : 2.500 euros

jeudi 19 mars 2015

Les trente-trois sonnets composés au secret par Jean Cassou (1944). Première édition publique "éditions de Minuit". 1 des 35 exemplaires de tête sur Madagascar. Bel exemplaire tel que paru.



Jean NOIR (pseudonyme de Jean CASSOU)

33 SONNETS COMPOSÉS AU SECRET.

Paris, MCMXLIV [20 novembre 1944]

1 volume in-12 (17 x 11,5 cm), broché, 79-(3) pages, couverture à rabats de couleur crème imprimée en noir. Très bon état, dos légèrement teinté. Ex libris manuscrit à l'encre sur le feuillet blanc précédent le faux-titre "Pierre Dejean, noël 1944".

PREMIÈRE ÉDITION PUBLIQUE.

1 DES 35 EXEMPLAIRES DE TÊTE SUR PAPIER MADAGASCAR DES PAPETERIES DE NAVARRE.

Ce volume est en tous points conforme à celui publié par les éditions de Minuit sous l'oppression (le premier tirage a été achevé d'imprimer sous l'oppression à Paris le 15 mai 1944).

Jean Noir était, en clandestinité, le pseudonyme de Jean Cassou. Jean Cassou, né le 9 juillet 1897 à Deusto et mort le 16 janvier 1986 (à 88 ans) à Paris, est un écrivain, résistant, critique d'art, traducteur, et poète français. Il est également le directeur-fondateur du Musée national d'art moderne de Paris et le premier président de l'Institut d'études occitanes. Révoqué de son poste de conservateur du Musée d'art moderne par le régime de Vichy, il entre dans la Résistance dès septembre 1940, rédigeant ses premiers tracts. Il protège Wilhelm Uhde. Retrouvant certains de ses amis qui partagent ses options, Claude Aveline, Agnès Humbert, il rencontre le groupe clandestin du Musée de l'homme, Boris Vildé, Anatole Lewitsky et Paul Rivet. Avec Aveline, Agnès Humbert, Simone Martin-Chauffier, Marcel Abraham et Pierre Brossolette, il assure la rédaction du journal du groupe Résistance (six numéros de décembre 1940 à mars 1941). Tandis que de nombreux membres du groupe du musée de l'Homme sont arrêtés, il échappe à la Gestapo et se réfugie à Toulouse. Agent du « réseau Bertaux » à partir d'août 1941. Il est arrêté en décembre 19413 pour ses activités au musée de l'Homme et emprisonné à la prison militaire de Furgol à Toulouse où il compose de tête, sans la possibilité de les écrire, ses Trente-trois sonnets composés au secret, publiés clandestinement au printemps 1944 sous le pseudonyme de Jean Noir. Grâce au Front national des musiciens, Henri Dutilleux en prend connaissance, et met l'un des poèmes, La Geôle, en musique. Darius Milhaud compose aussi pour voix mixtes, sur 6 de ses sonnets, dont La Barque funéraire. Libéré après un an de prison, il est envoyé par la ST au camp d'internement de Saint-Sulpice (Tarn). Sur injonction de la Résistance au directeur de la ST, il est libéré en juin 1943 et reprend ses activités de résistant comme inspecteur de la zone Sud. Il est également rédacteur des Cahiers de la Libération et Président du Comité régional de Libération de Toulouse. Le Gouvernement provisoire de la République française le nomme en juin 1944 commissaire de la République de la région de Toulouse ; il y côtoie Serge Ravanel, chef régional des FFI. En août, au moment de la libération de la ville, sa voiture rencontre une colonne allemande : deux de ses compagnons sont tués et il est laissé pour mort. Transporté à l'hôpital dans le coma il est remplacé mais maintenu dans son titre, dont il démissionne après un an de convalescence. En 1945 Jean Cassou retrouve sa fonction de conservateur en chef des Musées nationaux et est nommé conservateur en chef du Musée national d'art moderne, poste qu'il occupe jusqu'en 1965. Il enseigne également à l’École du Louvre de 1961 à 1963.

L'introduction de 40 pages qui est signée François la Colère est en réalité l'oeuvre de Louis Aragon.

BEL EXEMPLAIRE, TEL QUE PARU.

Prix : 120 euros



mercredi 18 mars 2015

Les Oraisons funèbres d'André Malraux illustrées par Eduardo Arroyo (1984). Tirage à 100 exemplaires avec le porfolio in-plano des 10 lithographies pleines-pages de l'artiste. Rare.



André MALRAUX - Eduardo ARROYO, illustrateur

ORAISONS FUNÈBRES. Lithographies originales de Eduardo Arroyo.

Editions Michèle Trinckvel, s.d. (1984)

1 fort volume in-folio (37 x 28 cm), en feuilles, sous couverture imprimée et emboîtage décoré de l'éditeur (toile de jute et premier plat incrusté en mosaïque). Parfait état de l'ensemble.


TIRAGE A 515 EXEMPLAIRES.

CELUI-CI, 1 DES 100 EXEMPLAIRES SUR GRAND VÉLIN D'ARCHES.

COMPRENANT :

- 1 SUITE DES 10 LITHOGRAPHIES ORIGINALES AU FORMAT NON REPLIE 61,5 x 45 CM.

- 1 SUITE DES 10 LITHOGRAPHIES REPLIÉES DANS LE VOLUME.

- 1 LITHOGRAPHIE TIRÉE A PART ET SIGNÉE (portrait de Malraux).


Toutes les lithographies sont signées et numérotées au crayon par l'artiste. Coffret réalisé par Bernard Duval, ouvrage signé André Sauret pour les Editions Trinckvel.

Outre cette magnifique et imposante illustration en couleurs (voir photos), l'ouvrage est orné de 20 illustrations originales en noir dans le texte.

La suite des 10 lithographies pleines feuilles 61,5 x 45 cm est conservée dans un portfolio pleine toile de jute de l'éditeur (même toile que l'emboîtage).

Ouvrage coté et recherché, surtout dans ce beau tirage à 100 exemplaires accompagné du portfolio des 10 lithographies au format in-plano.

Eduardo Arroyo, né le 26 février 1937 à Madrid, est un peintre, graveur, lithographe, sculpteur et décorateur de théâtre espagnol, représentant majeur de la Figuration narrative et de la Nouvelle figuration espagnole, qui se développa en Europe au début des années 1960. Arroyo a été l'un des principaux artistes contestataires du franquisme. Il a notamment repris plusieurs œuvres de Miro (La Ferme, etc.). En 1974, il fut banni d'Espagne par le régime de Franco et ne récupéra son passeport espagnol qu'à la mort de celui-ci en 1976.

Rare.


PARFAIT EXEMPLAIRE.

VENDU


mardi 17 mars 2015

Le chef-d'oeuvre illustré par Blanche Odin (1865-1957) "la dame à l'aquarelle", Les Contes Blancs de Jules Lemaitre (1900). Edition de luxe donnée par Octave Uzanne pour les Bibliophiles indépendants. Splendide ouvrage de bibliophilie Art Nouveau entièrement décoré de compositions florales.



Jules LEMAITRE - Blanche ODIN, illustratrice - Octave Uzanne, éditeur/directeur artistique

CONTES BLANCS - La Cloche - La Chapelle Blanche - Mariage Blanc. Illustrations à l'aquarelle de Mlle Blanche Odin.

Paris, A. Durel, Libraire, 1900 [imprimé à Paris sur les presses de Chamerot et Renouard le 10 avril 1900]

1 volume in-8 carré (24 x 18 cm) de 3 feuillets non chiffrés (faux-titre, titre et frontispice aquarellé), 69 pages chiffrées entièrement mises en couleurs à l'aquarelle, 1 page imprimée non chiffrée entièrement aquarellée, 1 page de justificatif du tirage (composition aquarellée), à la suite (3)-69-(2) pages, imprimées au trait dans différents tons (épreuves imprimées des pages avant la mise en couleurs par Blanche Odin).

Reliure moderne bradel pleine chevrette blanche immaculée (sans décor ni titrage), dos lisse. Couvertures blanches imprimées or sur papier moire conservées en bon état. Relié sur brochure.


ÉDITION ORIGINALE RARE DE CET OUVRAGE INJUSTEMENT MÉCONNU.

TIRAGE UNIQUE A 210 EXEMPLAIRE SEULEMENT POUR LES BIBLIOPHILES INDÉPENDANTS.

UN DES 200 EXEMPLAIRES NUMÉROTÉS.

74 COMPOSITIONS DESSINÉES ET AQUARELLÉES (69 encadrements de pages - 2 pleines pages - 5 vignettes).


Décors entièrement réalisé à la main au pinceau (pinceau à main levée parfois et pochoirs multiples), avec effets dégradés et lavis à main levée du plus bel effet et faisant tout le charme des aquarelles originales de Blanche Odin. Ce coloris varie sensiblement d'un exemplaire à l'autre comme nous avons pu le constater de visu.

Cette édition des "Contes Blancs" a été spécialement publiée par Octave Uzanne pour les Bibliophiles indépendants, elle n'a jamais été réimprimée. Elle a été tirée pour les souscripteurs à 200 exemplaires, tous sur vélin de cuve, plus 10 exemplaires réservés à l'auteur, à l'éditeur, à l'illustrateur et aux collaborateurs.

Blanche Odin, "la grande dame à l'aquarelle", était née à Troyes en 1865. Nous savons peu de choses sur son enfance, mais sa correspondance nous apprend qu’en 1876, elle s’installe à Maubourguet avec sa mère et son père, petit rentier. Dès 1882, elle va étudier chaque année, quelques mois à Paris. Non à l’Ecole des Beaux-arts, puisque celle-ci est encore fermée aux femmes mais dans des ateliers ou des académies. Blanche Odin réside à Paris, rue Sainte Beuve, Notre Dame des Champs et à partir de 1906, rue du Vieux Colombier où elle ouvre son atelier. Dès 1888, elle accompagne régulièrement sa mère en cure à Bagnères-de-Bigorre. En 1889, Blanche vit en famille à Maubourguet où elle travaille et donne des leçons d’aquarelle à des élèves des environs. Elle envoie ses œuvres aux salons et c’est au cours de cette période qu’elle rencontre à Paris ses premiers succès. Pendant ses séjours parisiens, elle travaille dans l’atelier de Mme De Cool, puis dans une Académie où elle étudie le dessin tous les après-midi. En 1896, Blanche Odin rencontre Madeleine Lemaire, aquarelliste célèbre. Elle sera présentée à des écrivains, en quête d'illustrateur. En 1900, année de l’exposition universelle, Blanche a 35 ans. En ce début d’année, ses succès sont nombreux, elle est connue, reconnue dans les milieux artistiques et littéraires. Ses œuvres sont reçues à l’Exposition Universelle et elle est admise au salon en mars, elle expose au salon des Femmes peintres. Elle y vend 6 aquarelles. Elle meurt en 1957 âgée de 92 ans. Il semble qu'elle ait peint jusqu'à la fin de sa vie. Pour plus de détails sur sa vie et son oeuvre, voyez la belle page que lui consacre la ville de Bagnères-de-Bigorre où elle s'était installée définitivement en 1934. 

Blanche Odin est une artiste aujourd'hui reconnue. Ses aquarelles de bouquets de fleurs, ses roses notamment, déclenchent désormais la convoitise des amateurs dans les salles des ventes. Plusieurs résultats importants ont été constatés.

C'est apparemment chez Madeleine Lemaire que Blanche Odin rencontra Jules Lemaitre et sans doute Octave Uzanne qui lui commandèrent cette jolie édition entièrement illustrée de fleurs de toutes sortes et de tous coloris. Ce livre est une merveille à découvrir ou à redécouvrir. Le tirage restreint (210 ex.) fait qu'aujourd'hui ce livre se trouve difficilement en belle condition.

BEL EXEMPLAIRE DE CE MAGNIFIQUE OUVRAGE.

VENDU


dimanche 15 mars 2015

Les Contes fantastiques d'Hoffmann (1836), traduction par H. Egmont, avec de jolies vignettes par Camille Rogier. Bel exemplaire en reliure de l'époque.



E. T. A. HOFFMANN - Camille ROGIER, illustrateur

CONTES FANTASTIQUES DE E. T. A. HOFFMANN, traduction nouvelle précédée d'une notice sur la vie et les ouvrages de l'auteur, par Henry Egmont, ornée de vignettes d'après les dessins de Camille Rogier.

Paris, Perrotin, 1840 [i.e. Paris, Camuzeaux, 1836]. Imprimé par Béthune et Plon.

4 volumes in-8 (21 x 14 cm), XXXI-413-(1), 420-(1), 409-(1) et 399-(1) pages. 16 vignettes gravées sur acier hors-texte dans un encadrement historié imprimé en bleu.

Reliure demi-chagrin bleu nuit, dos à nerfs orné, caissons encadrés de filets à froid et de points dorés, roulette dorée pointillée sur les nerfs, plats de percaline bleu nuit, gardes de papier marbré (reliure de l'époque). Très bon état. Une légère fissure à l'extrémité d'une coiffe, sans manque. Quelques frottements. Intérieur frais avec quelques rousseurs. Beau papier vélin fin le plus souvent bien blanc.

TRÈS JOLIE ÉDITION ANCIENNE DES CONTES FANTASTIQUES.

En 1840, ce qui restait de l'édition de 1836 publiée par Camuzeaux a été remis en vente avec de nouveaux faux-titres et titres, également imprimés par Béthune et Plon, chez Perrotin, libraire-éditeur, rue des Filles-Saint-Thomas, 1, place de la Bourse.

Les illustrations de Camille Rogier sont d'une finesse remarquable. La gravure illustrant La Vampire est une des plus belles compositions de l'artiste pour ce livre (voir photo).

Ces quatre volumes contiennent les contes fantastiques suivants : Signor Formica - Doge et Dogaresse - Le conseiller Krespel - Barbara Rolloffin - L'homme au sable - Ignace Denner - Le vieux comédien - Deux originaux - Bonheur au jeu - Mademoiselle de Scudéry - La vampire - Le majorat - La magnétiseur - La vision - Les aventures de la nuit de Saint Sylvestre - Petit Zacharie, surnommé Cinabre - Don Juan - L'enchaînement des choses - Le coeur de pierre - La maison déserte - Maître Martin le tonnelier et ses apprentis - L'église des jésuites - Les dernières aventures du chien Berganza - La cour d'Artus.

Les contes sont suivis de très intéressantes notes du traducteur.

L’œuvre littéraire d'Hoffmann connut un succès considérable dans la France romantique de 1830 alors que celui-ci est mort en 1822 à l'âge de 46 ans. La première mention d'Hoffmann en France date de 1828 par les soins de Balzac. A la même date plusieurs contes ainsi qu'un article sur la vie et la mort d'Hoffmann paraissent dans la Revue de Paris. En 1836 (notre édition), Henry Egmont reprend à son tour la traduction des œuvres complètes. Dans sa notice, il dénonce la légende romantique qui entoure Hoffmann et cherche à rétablir « la vérité historique altérée à dessein sur l'existence du conteur allemand » ; le même souci de vérité le pousse à réparer les erreurs et les mutilations de la traduction de Loève-Veimars ; Egmont insiste particulièrement sur la mauvaise traduction du titre par contes fantastiques, qu’il ne reprend que pour satisfaire et se plier à la tradition. Des rapprochements ont été faits entre plusieurs contes d'Hoffmann et d'Edgar Allan Poe (Les Élixirs du diable et William Wilson, Le Magnétiseur et Souvenirs de M. Auguste Bedloe, L'Église des jésuites et Le Portrait ovale, Doge et dogaresse et Le Rendez-vous, Le Majorat et La Chute de la maison Usher). Toutefois, si leurs récits reposent, pour l'un comme pour l'autre, sur l'exploitation du surnaturel, Hoffmann s'inscrit dans la tradition du roman gothique, alors que Poe s'en écarte sérieusement, et l'image que ce dernier se fait de l'auteur allemand est largement tributaire de l'article de Walter Scott. Par ailleurs, Poe, qui oppose dans son œuvre la fancy (fantaisie) à l'imagination, a affirmé dans sa préface aux Contes du grotesque et de l'arabesque (1840) : « Si dans maintes de mes productions, la terreur a été le thème, je soutiens que cette terreur n'est pas d'Allemagne, mais de l'âme — que j'ai déduit cette terreur de ses seules sources légitimes et ne l'ai poussée qu'à ses seuls résultats légitimes ». Passionné depuis son enfance par les histoires de fantômes (Spuckgeschichten), Hoffmann parsème ses œuvres de revenants, d'enterrés vifs, de magiciens et sorcières issus du folklore allemand. Le message d'Hoffmann est bien souvent que la réalité est folie et que, a contrario et par un effet de basculement caractéristique de son art et qu'il nomme « principe de Sérapion », le monde imaginaire est réel.

Référence : Vicaire IV, 157.

BEL EXEMPLAIRE.
VENDU

vendredi 13 mars 2015

Le tendre libertin ou les extravagances de l'alcôve et du boudoir (1901), illustrations coloriées au pochoir par Radiguet. Petit livre galant peu commun.



Marquis de LA SOLE et Chevalier de NEUVILLE-MONTADOR - RADIGUET, illustrateur

Bibliothèque Galante [Ollendorff]. LE TENDRE LIBERTIN ou les extravagances de l'alcôve et du boudoir par le Marquis de la Sole et le Chevalier de Neuville-Montador, illustrations de Radiguet.

Paris, Librairie Ollendorff, 1901

1 volume in-12 (15,5 x 10,5 cm), broché, 156 pages. Couverture illustrée et mise en couleurs au pochoir, 2 jolies planches dépliantes rehaussées en couleurs au pochoir, quelques vignettes en noir dans le texte. Bon état, bon papier vergé.

ÉDITION ORIGINALE.


Très joli petit ouvrage dans le genre galant et libertin façon XVIIIe siècle. On peut y lire les chapitres suivants, remplis d'historiettes cocasses et coquines : comment mon père s'enrichit en faisant l'amour - ce qu'on voit sous le lit d'une jeune fille - ou je suis aimé pour mon argent - la petite maison de volupté - une partie de plaisir à la porte Maillot - les charmes de la femme de quarante ans - etc.

Dans la même collection, et illustrés par le même artiste, ont paru La sage-femme et les sept jeunes filles et Pauliska ou le femme frivole.

PEU COMMUN.

BON EXEMPLAIRE.

Note : les planches dépliantes sont en parfait état. La différence de ton qu'on peut voir ici sur les scans n'est qu'un artefact du à la transparence du papier sur la partie dépliée.

Prix : 150 euros


mercredi 11 mars 2015

Ma petite ville par Jean Lorrain, avec des aquarelles de Manuel Orazi (1898). Bel exemplaire relié à l'époque en maroquin par David. Tirage à 250 ex. sur vélin de cuve.



Jean LORRAIN - Manuel ORAZI, illustrateur

MA PETITE VILLE. Le Miracle de Bretagne. Un veuvage d'Amour. Illustrations à l'aquarelle de Manuel Orazi, gravées à l'eau-forte par Frédéric Massé et imprimées sur couleurs, vignettes décorartives (et couverture) de Léon Rudnicki.

Paris, Société française d'Editions d'Art, L.-Henry May, éditeur, 1898

1 volume grand in-8 (25 x 18 cm), 49-(2) pages. 9 eaux-fortes d'après les aquarelles de Manuel Orazi (6 hors-texte et 3 vignettes), 6 vignettes au trait par Léon Rudnicki. Couverture imprimée en or au décor typique Art Nouveau par Léon Rudnicki.

Reliure demi-maroquin châtaigne à larges coins, dos lisse orné, filets dorés sur les plats, tête dorée, non rogné (reliure de l'époque signée DAVID). Excellent état.

ÉDITION ORIGINALE.

TIRAGE A 300 EXEMPLAIRES SEULEMENT.

CELUI-CI, 1 DES 250 SUR VÉLIN DE RIVES A LA CUVE.

Les illustrations de Manuel Orazi (1860-1934) sont d'une force remarquable et s'adaptent parfaitement au texte de Jean Lorrain. Le coloris à la main par Saudé est parfaitement réalisé.

Provenance : Ex libris gravé G. Maury

Références : Carteret V, 124 : "Edition illustrée par un artiste de talent" ; Monod, 7282.

BEL EXEMPLAIRE.

Prix : 850 euros


mardi 10 mars 2015

Une aventure de Casanova illustrée par Sylvian Sauvage. Exemplaire de dédicace (1 des 18 ex. de collaborateurs) relié à l'époque plein maroquin. Superbe exemplaire.



Giacomo CASANOVA - Sylvain SAUVAGE, illustrateur

UNE AVENTURE DE CASANOVA. Histoire complète de ses amours avec la belle C. C. et la religieuse de Muran. Compositions de S. Sauvage gravées avec la collaboration de E. Feltesse.

Se trouve, 16, rue Cassini [chez l'artiste], Paris, 1926

2 volumes in-12 (18 x 10,5 cm), 156-(1) et 124-(2) pages, 33 compositions gravées dont 2 premiers plats de couvertures (brunies), 2 frontispices, 2 pages de titre, 13 hors-texte, 12 en-têtes et 2 culs-de-lampes tirés hors-texte.

Reliure plein maroquin vert sapin, dos lisses ornés de fers dorés dans le style rocaille, triple-filet doré en encadrement des plats avec petit fer dans les angles, tête dorée, non rogné, couvertures conservées (brunies). Fine reliure de l'époque, non signée, en parfait état.



TIRAGE A 543 EXEMPLAIRES.

CELUI-CI, 1 DES 18 EXEMPLAIRES DE COLLABORATEURS (1 DES 15 EX. SUR VERGE  D'ARCHES)

EXEMPLAIRE DE DÉDICACE AVEC LA SIGNATURE AUTOGRAPHE DE L'ARTISTE (le nom du dédicataire a été gratté).


Sylvain Sauvage (1888-1948) excelle dans ce livre et donne toute la mesure de son talent. Superbe illustration Art Déco par un maître du genre qui illustrera Pierre Louÿs, le Marquis de Sade, Henri de Régnier, Voltaire, La Fontaine, Anatole France et bien d'autres encore. Les décors sont raffinés, les visages expressifs d'un simple trait, les scènes sont joyeusement et délicatement érotisantes, toutes de suggestion, sans avoir besoin de forcer jamais l'imagination.


Références : Carteret IV, 92 : "Édition recherchée et appréciée" ; Mahé I, 424. 



OUVRAGE RECHERCHÉ.

BIJOU BIBLIOPHILIQUE DANS UN HABIT GRAND LUXE.

Prix : 2.100 euros


dimanche 8 mars 2015

Au café de l'univers par Léo Larguier, compositions de Jeanne Coussens (1945). Tirage à 900 exemplaires. Beau livre illustré sur les anciens cafés de la capitale : Vachette - d'Harcourt - etc.



Léo LARGUIER - Jeanne COUSSENS, illustrateur

AU CAFÉ DE L'UNIVERS. Illustrations de Jeanne Coussens.

L'internationale d'édition à Monaco, s.d. (1945)

1 volume in-4 (24 x 19,5 cm), en feuilles, 160 pages. 8 illustrations avec rehauts d'aquarelle. Typographie en noir et vert. Très bon état.

TIRAGE A 900 EXEMPLAIRES SUR VÉLIN PUR FIL.

PREMIÈRE ÉDITION ILLUSTRÉE.


Cet ouvrage a paru pour la première fois en 1942, non illustré.

Très intéressant texte de souvenirs de l'auteur sur les anciens cafés de la capitale et leurs habitués, la vie des cafés et cabarets noctambules : Montmartre - Les cafés du Boulevard - Montparnasse - Les célibataires au café - Saint-Germain-des-Prés - Café Vachette - Quartier latin - le Boul' Mich'.

BEL EXEMPLAIRE.

Prix : 150 euros


samedi 7 mars 2015

La vie des Boulevards Madeleine-Bastille, par G. Montorgueil, avec 200 dessins en couleurs par Pierre Vidal. Un des plus beaux livres illustrés sur le Paris fin de siècle.




Georges MONTORGUEIL - Pierre VIDAL, illustrateur

LA VIE DES BOULEVARDS MADELEINE-BASTILLE. Texte par Georges Montorgueil. 200 dessins par Pierre Vidal.

Paris, Ancienne Maison Quantin, 1896

1 volume grand in-8 (28 x 19,5 cm), broché, XI-258-(3) pages. 200 dessins en couleurs au pochoir dans le texte. Couverture en bon état, légèrement insolée avec quelques déchirures marginales sans gravité, dos renforcé. Brochage solide, intérieur parfait.

ÉDITION ORIGINALE.

TIRAGE A 700 EXEMPLAIRES SUR PAPIER VÉLIN.

Il a en outre été imprimé 100 exemplaires sur Japon pour le compte du libraire L. Conquet.

"Ouvrage documentaire du plus vif intérêt . Il est recherché". (Carteret, IV).



Charmant ouvrage sur le Paris fin de siècle : La Madeleine - Grandes et petites boutiques - Le Camelot - Cochers et Voitures - Les Cafés et les Restaurants - L'Etranger au Boulevard - Les Femmes du Boulevard - Les Théâtres - Le Théâtre à la suite - Le Boulevard des affaires - Les petites Cythères - La Place de la République - Le Boulevard du crime - La Bastille.

BON EXEMPLAIRE.

Prix : 400 euros




jeudi 5 mars 2015

Paul Lacroix, Bibliphile Jacob : Ma république. Les amateurs de vieux livres - Les bouquinistes - Les étalagistes - Les épiciers - Les bibliomanes - Les bibliophiles - Les bouquineurs. Exemplaire offert par le libraire-éditeur L. Carteret à M. Lahure, imprimeur de l'ouvrage. Bel exemplaire.

Paul LACROIX (Bibliophile Jacob) - Edmond RUDAUX, illustrateur

MA RÉPUBLIQUE. Précédée d'un à-propos de l'auteur. Sept eaux-fortes originales de Ed. Rudaux

Paris, Librairie L. Conquet, L. Carteret et Cie, successeurs, 1902

1 volume in-8 (20,5 x 14 cm), broché, 150-(1) pages. 7 eaux-fortes. L'à-propos occupe les XLIII premières pages et est composé de textes du Bibliophile Jacob sur l'amour des livres : Les amateurs de vieux livres - Les bouquinistes - Les étalagistes - Les épiciers - Les bibliomanes - Les bibliophiles - Les bouquineurs. Exemplaire à l'état proche du neuf.


EXEMPLAIRE OFFERT PAR L. CARTERET A M. LAHURE, IMPRIMEUR DE CE VOLUME.

"Charmante publication sur la bibliophilie" (Carteret IV-223).

Le tirage (non mentionné pour les exemplaires offerts comme ici) a été de 400 exemplaires dont 100 exemplaires sur Japon. Celui-ci, sur papier vélin, est paraphé par le libraire-éditeur au nom de M. Lahure, imprimeur de l'ouvrage.

BEL EXEMPLAIRE.

VENDU