lundi 31 août 2015

Gazette Nationale ou Le Moniteur Universel (1er mai 1796 - 21 septembre 1796). 143 numéros de ce journal irremplaçable pour servir à l'histoire de la révolution française. Ensemble rare.




COLLECTIF

GAZETTE NATIONALE, OU LE MONITEUR UNIVERSEL.

Paris, Rue des Poitevins, chez le citoyen Aubry, Directeur

1 volumes in-folio ( 45 x 30 cm), du n°222 (1er mai 1796 - 12 floréal an IV de la République) au n°365 (21 septembre 1796 - 5e jour complémentaire an IV de la République). Soit 143 fascicules de 4 pages chacun (plus de 570 pages).

Reliure de l'époque demi-parchemin de réemploi, titré à la plume au dos, plats de carton gris. Usures d'usage, ensemble solide. Intérieur en bon état, quelques déchirures et galeries de vers sans gravité. Le papier est de qualité inégale, parfois blanc mais souvent gris et épais, ceci étant dû aux difficultés d'approvisionnement en papier durant cette période post-révolutionnaire.




Panckoucke, l’éditeur de l’Encyclopédie méthodique publia tout d’abord La Gazette nationale dans le format in-folio et fut le premier éditeur d’un « papier-nouvelles à la manière anglaise ». La Gazette devait contenir les débats de l’Assemblée constituante, les événements de politique intérieure et extérieure, en transcrivant en entier les actes publics, diplômes, traités et autres documents authentiques. Dès le premier numéro, paru le 24 novembre 1789, les débats de l'Assemblée, comme les actes du pouvoir, furent retranscrits fidèlement et sans commentaires grâce à la sténographie. Il résulta de cette exactitude dans la publication des informations que le Moniteur universel reproduisit, dès l’origine, les faits accomplis avec le sens et les couleurs que lui donnaient les acteurs eux-mêmes, portés tour à tour au pouvoir ou à la tête de la majorité en fonction des différents régimes politiques. « Le Moniteur, dit Montlosier, a eu pour principe de se laisser emporter dans toutes les directions du mouvement révolutionnaire ; il a eu ainsi, selon qu’elles se sont succédé, les teintes monarchique, constitutionnelle, girondine, jacobine, impériale. » Cette diversité successive de tous et de couleurs fait précisément l’intérêt et la valeur du Moniteur comme répertoire historique. (source : Wikipédia)




Ce journal est une source de documentation irremplaçable pour servir à l'histoire de la révolution française.

BON EXEMPLAIRE.

Prix : 750 euros


Gazette Nationale ou Le Moniteur Universel (10 août 1792 - 31 décembre 1792). 143 numéros de ce journal irremplaçable pour servir à l'histoire de la révolution française. Ensemble rare.




COLLECTIF

GAZETTE NATIONALE, OU LE MONITEUR UNIVERSEL.

Paris, Rue des Poitevins, chez le citoyen Aubry, Directeur

1 volumes in-folio ( 45 x 30 cm), du n°223 (10 août 1792 - an I de la République) au n°366 (31 décembre 1792 - an I de la République), bien complet des feuillets de supplément pour les n°237 et 267. Le numéro 316 est entièrement en manuscrit soigneusement calligraphié à l'époque, au moment de la reliure. Soit 142 fascicules de 4 à 6 pages chacun (plus de 500 pages + feuillets de suppléments + manuscrit).

Reliure de l'époque demi-parchemin de réemploi, titré à la plume au dos, plats de carton gris. Usures d'usage, ensemble solide. Intérieur en bon état, quelques déchirures sans gravité. Le papier est de qualité inégale, parfois blanc mais souvent gris et épais, ceci étant dû aux difficultés d'approvisionnement en papier durant cette période post-révolutionnaire.



Panckoucke, l’éditeur de l’Encyclopédie méthodique publia tout d’abord La Gazette nationale dans le format in-folio et fut le premier éditeur d’un « papier-nouvelles à la manière anglaise ». La Gazette devait contenir les débats de l’Assemblée constituante, les événements de politique intérieure et extérieure, en transcrivant en entier les actes publics, diplômes, traités et autres documents authentiques. Dès le premier numéro, paru le 24 novembre 1789, les débats de l'Assemblée, comme les actes du pouvoir, furent retranscrits fidèlement et sans commentaires grâce à la sténographie. Il résulta de cette exactitude dans la publication des informations que le Moniteur universel reproduisit, dès l’origine, les faits accomplis avec le sens et les couleurs que lui donnaient les acteurs eux-mêmes, portés tour à tour au pouvoir ou à la tête de la majorité en fonction des différents régimes politiques. « Le Moniteur, dit Montlosier, a eu pour principe de se laisser emporter dans toutes les directions du mouvement révolutionnaire ; il a eu ainsi, selon qu’elles se sont succédé, les teintes monarchique, constitutionnelle, girondine, jacobine, impériale. » Cette diversité successive de tous et de couleurs fait précisément l’intérêt et la valeur du Moniteur comme répertoire historique. (source : Wikipédia)



Ce journal est une source de documentation irremplaçable pour servir à l'histoire de la révolution française.

BON EXEMPLAIRE.

Prix : 750 euros


Gazette Nationale ou Le Moniteur Universel (1er janvier 1796 - 30 avril 1796). 120 numéros de ce journal irremplaçable pour servir à l'histoire de la révolution française. Ensemble rare.


COLLECTIF

GAZETTE NATIONALE, OU LE MONITEUR UNIVERSEL.

Paris, Rue des Poitevins, chez le citoyen Aubry, Directeur

1 volumes in-folio ( 45 x 30 cm), du n°101 (1er janvier 1796 - 4 germinal an IV) au n°221 (30 avril 1796 - 11 floréal an IV), bien complet des feuillets de supplément pour les n°184 et 220. Soit 120 fascicules de 4 pages chacun (480 pages + feuillets de suppléments).

Reliure de l'époque demi-parchemin de réemploi, titré à la plume au dos, plats de carton gris. Usures d'usage, ensemble solide. Intérieur en bon état, quelques déchirures et galeries de vers sans gravité. Le papier est de qualité inégale, parfois blanc mais souvent gris et épais, ceci étant dû aux difficultés d'approvisionnement en papier durant cette période post-révolutionnaire.


Panckoucke, l’éditeur de l’Encyclopédie méthodique publia tout d’abord La Gazette nationale dans le format in-folio et fut le premier éditeur d’un « papier-nouvelles à la manière anglaise ». La Gazette devait contenir les débats de l’Assemblée constituante, les événements de politique intérieure et extérieure, en transcrivant en entier les actes publics, diplômes, traités et autres documents authentiques. Dès le premier numéro, paru le 24 novembre 1789, les débats de l'Assemblée, comme les actes du pouvoir, furent retranscrits fidèlement et sans commentaires grâce à la sténographie. Il résulta de cette exactitude dans la publication des informations que le Moniteur universel reproduisit, dès l’origine, les faits accomplis avec le sens et les couleurs que lui donnaient les acteurs eux-mêmes, portés tour à tour au pouvoir ou à la tête de la majorité en fonction des différents régimes politiques. « Le Moniteur, dit Montlosier, a eu pour principe de se laisser emporter dans toutes les directions du mouvement révolutionnaire ; il a eu ainsi, selon qu’elles se sont succédé, les teintes monarchique, constitutionnelle, girondine, jacobine, impériale. » Cette diversité successive de tous et de couleurs fait précisément l’intérêt et la valeur du Moniteur comme répertoire historique. (source : Wikipédia)


Ce journal est une source de documentation irremplaçable pour servir à l'histoire de la révolution française.

BON EXEMPLAIRE.

Prix : 650 euros

vendredi 28 août 2015

Bibliophilie : Contes pour les bibliophiles par Octave Uzanne et Albert Robida (1895). Un des 1.000 exemplaires sur papier vélin, bien complet de la rarissime planches érotique "Les Fricatrices" (scène saphique). Belle reliure décorée de l'époque.




Octave UZANNE - Albert ROBIDA

CONTES POUR LES BIBLIOPHILES par Octave Uzanne et A. Robida. Nombreuses illustrations dans le texte et hors texte.

Paris, Ancienne Maison Quantin, Librairies-Imprimeries réunies, May et Motteroz, 1895 [achevé d'imprimer sur les presses de l'ancienne maison Quantin à Paris le 27 novembre 1894].

1 volume grand in-8 (30 x 21 cm) de IV-230-(1) pages. Illustrations dans le texte en noir et hors-texte en noir et en couleurs.

Reliure de l'époque demi-chagrin poli à coins bleu nuit, dos à quatre nerfs orné, tête dorée. Quelques légers ou infimes frottements à la reliure. Intérieur immaculé. Reliure de belle facture en excellent état. Les deux plats et le dos de la couverture illustrée dessinée par George Auriol ont été conservés en parfait état.




ÉDITION ORIGINALE EN LIBRAIRIE DE CES CONTES POUR BIBLIOPHILES.

UN DES 1.000 EXEMPLAIRES SUR PAPIER VÉLIN.

Le tirage de luxe est de 30 exemplaires seulement sur papier du Japon (tirage total à 1.030 ex. numérotés au composteur).




Ce volume contient les contes suivants : Un Almanach des Muses de 1789 ; L’Héritage Sigismond, luttes homériques d’un vrai bibliofol ; Le Bibliothécaire Van Der Boëcken de Rotterdam ; Un Roman de Chevalerie franco-japonais ; Les Romantiques inconnus ; Le Carnet de Notes de Napoléon Ier ; La Fin des Livres ; Poudrière et Bibliothèque ; L’Enfer du Chevalier de Kerhany, étude d’éroto-bibliomanie ; Les Estrennes du Poète Scarron, et enfin, onzième et dernier conte, Histoire de Momies, récits authentiques.


La très rare planche érotique "Les Fricatrices"


Pour le conte L’Enfer du Chevalier de Kerhany, il a été tiré une planche libre intitulée Les Fricatrices (d’après le tableau de Fragonard). Tirée à seulement 300 exemplaires, elle se vendait à part chez l’éditeur (à la place on trouve un carton imprimé ; texte dans un encadré et colorié sur un fond uni bleu-vert à l’aquarelle ; il est indiqué que le cuivre a été détruit après tirage). Ce volume contient cette planche rarissime (tirage sur papier du Japon). Ce volume est recouvert d’une très-jolie couverture illustrée en couleur par Georges Auriol et gravée par Rougeron-Vignerot.




C'est dans ce volume que paraît pour la première fois en librairie la nouvelle d'anticipation La Fin des Livres qui sera rééditée de nombreuses fois à la fin du XXe siècle. Ce texte est sans conteste le plus connu et le plus populaire d'Octave Uzanne. Octave Uzanne y dépeint une société futuriste (XXe s.) dominée par le phonographe qui remplace désormais le livre papier. Les gens écoutent les livres et ne lisent plus comme auparavant. Cette nouvelle n'est aujourd'hui plus tout à fait de la fiction, c'est d'ailleurs sans doute pour cela qu'elle trouve un écho dans le monde entier auprès des lecteurs modernes.



Ce livre est aussi une grande réussite pour l'illustration aussi variée que riche par Albert Robida.

Pour plus de détail sur cet ouvrage et l'histoire de la collaboration entre Albert Robida et Octave Uzanne, voici un article que nous avons publié ICI.




BEL EXEMPLAIRE DE CET OUVRAGE RECHERCHÉ A JUSTE TITRE PAR LES BIBLIOPHILES.

RARISSIME COMPLET DE LA PLANCHE ÉROTIQUE "LES FRICATRICES".

VENDU


vendredi 7 août 2015

Félicient Rops par Octave Uzanne. Livraison de mars 1892 de la revue l'Art et l'Idée. Tirage très rare sur Japon impérial, bien complet de la planche originale de Félicien Rops "Madame Hammelette" et du double état de "L'amour régnant sur le monde". Rare. Bel exemplaire.



Aquatinte et verni mou
"Madame Hammelette"
Épreuve sur Japon très ancien
réservée aux 60 ex. de luxe


Octave UZANNE - Félicien ROPS et divers

QUELQUES PLAISANTS CROQUIS FAITS EN SA PREMIÈRE MANIÈRE PAR MAÎTRE FÉLICIEN ROPS.

L'Art et l'Idée, [A. Quantin], 20 mars 1892

1 volume grand in-8 (25,5 x 17 cm), paginé 161 à 240. La partie consacrée à Félicien Rops est paginée de 161 à 175.

Reliure de l'époque bradel demi-maroquin caramel à coins janséniste. Tête dorée, non rogné, couvertures imprimées conservées.

ÉDITION ORIGINALE DE LA LIVRAISON COMPLÈTE DE MARS 1892 DE LA REVUE L'ART ET L’IDÉE DIRIGÉE PAR OCTAVE UZANNE.

TIRAGE DE LUXE SUR JAPON IMPÉRIAL (60 ex. seulement) BIEN COMPLET DES EAUX-FORTES SUPPLÉMENTAIRES REQUISES, A SAVOIR :

- L'amour régnant sur le monde, héliogravure en 2 états (1 état en couleurs et 1 état en noir avant la lettre)
- Madame Hammelette, vernis mou et aquatinte (tirage à 60 ex. sur Japon très ancien pour les abonnés au tirage de luxe, plus quelques ex. vendus à part).



EXEMPLAIRE DE DÉDICACE, OFFERT PAR OCTAVE UZANNE A SON AMI CHARLES VOS, IMPRIMEUR (envoi autographe).

Charles Vos (1860-1939), imprimeur et marchand d'estampes à Bruxelles, fut l'ami de James Ensor et de Félicien Rops. Cette dédicace relie directement Octave Uzanne au groupe des éditeurs-imprimeurs et marchands belges proches de Félicien Rops et de James Ensor, autre artiste qu'il affectionnait tout particulièrement.



La suite de la livraison contient divers articles : L'idéal et l'idéalisme, salon de la Rose + Croix, par Alphonse Germain - Invitation à la Physiologie de l'Iconophile et du marchand d'estampes, par Henry Nogressau (avec double état des planches) - Maurice Rollinat, le poète d'antan, silhouette de souvenir, par Octave Uzanne - Le Défilé littéraire, revue bibliographique des nouveautés du mois, par B.-H. Gausseron - Les écrits des jeunes, revues et idées nouvelles, par Pierre Valin - Les Arts et les Idées du moment, échos et nouvelles (par Octave Uzanne) - Quelques livres d'outre-Manche, revue trimestrielle, par B.-H. Gausseron.

Provenance : René Charlier, avec son ex libris gravé contrecollé au verso du premier plat et ses initiales dorées en queue du dos.

Référence : Madame Hammelette, tirée à une petite centaine d'exemplaires tout au plus (existe-t-il plusieurs états imprimés ?). Ayant été gravée sur un grand cuivre ultérieurement sans cesse retouchée puis découpée en neuf fragments contenant au total douze sujets (dont au centre La porteuse de poisson - avec Vieux à la calotte - Indolence - Madame Hammelette - Jeune Flamande - Le syndic des prud'hommes - La femme du prud'homme - Vieux rapin). Cette planche entière 195 x 252 mm. est répertoriée par les bibliographes de Félicien Rops (n° 737 - 6e état chez E. Rouir). La planche découpée de Madame Hammelette seule porte le n°405.



TRÈS BEL EXEMPLAIRE SUR JAPON, BIEN COMPLET DU TIRAGE EXTRÊMEMENT RARE DE L'AQUATINTE / VERNI MOU ORIGINALE DE FÉLICIEN ROPS "MADAME HAMMELETTE" SUR JAPON TRÈS ANCIEN.

Prix : 1.800 euros 



mercredi 5 août 2015

La plus rare des éditions anciennes des Lettres de la marquise de Sévigné (La Haye, Neaulme et Gosse, 1726). « cette édition est d’une très grande rareté. ». Bel exemplaire en condition d'époque. Rarissime.


MARQUISE DE SÉVIGNÉ (MARIE DE RABUTIN-CHANTAL)

LETTRES DE MADAME RABUTIN-CHANTAL, MARQUISE DE SÉVIGNÉ, à Madame la comtesse de Grignan, sa fille. Tome premier et deuxième (complet).

A La Haye, chez P. Gosse, J. Neaulme & comp., 1726.

2 volumes in-12 (16,5 x 10,5 cm) de (20)-344-(1) et (2)-298-(13) pages. Titres imprimés en rouge et noir. 2 feuillets intervertis lors de la reliure entre la préface et l'avertissement, mais bien complet.

Reliures plein veau brun de l'époque, dos à nerfs ornés aux petits fers, pièces de titre. Quelques frottements et légères usures à la reliure sans gravité (nerfs, coins). Intérieur très frais malgré quelques anciennes mouillures dans la marge inférieure de quelques feuillets, sans conséquence. Une tache brune à un feuillet.


IMPORTANTE ÉDITION EN PARTIE ORIGINALE.

TRÈS RARE ÉDITION HOLLANDAISE PARUE LA MÊME ANNÉE QUE L’ÉDITION ORIGINALE EN GROS CARACTÈRE PUBLIÉE A ROUEN, MAIS CONTENANT 43 LETTRES OU FRAGMENTS DE LETTRES DE PLUS.


Cette édition, postérieure de quelques semaines ou quelques mois à celle de Rouen et à ses contrefaçons, contient 177 lettres ou fragments de lettres ; le tome 1 se termine par la lettre XCV. Les 4 lettres à Coulanges sont ici rejetées au tome II (p. 235 à 244). Cette impression reproduit, avec quelques variantes, la préface de l’édition de Rouen et la fait précéder d’un avertissement de 8 pages qui fait la critique de l’édition antérieure de la même année et relève les avantages de la nouvelle. La comparaison du contenu de l’une et l’autre des premières éditions (Rouen et La Haye) ne permet guère de douter qu’il y eût des copies diverses des originaux communiqués par Mme de Simiane. Cette édition de La Haye aurait été donnée par un certain J. J. Gendebien (d’après une note de l’exemplaire Walckenaer). On trouve à la fin du deuxième volume un important catalogue des livres en vente chez P. Gosse (compris dans la pagination et étrangement placé avant la table).

Références : Tchémerzine V, 320 : « cette édition est d’une très grande rareté. » ; Edition des Grands Écrivains de la France, Lettres de Mme de Sévigné, tome XI ; Rothschild, n°1888 (ex. relié par Trautz-Bauzonnet).

Provenance : Bibliothèque de Henri d'Arbois de Jubainville (1827-1910), érudit, archiviste (chartiste) et celtologue, correspondant de l'Institut, dont la famille est originaire de Nancy, avec son ex libris armorié et gravé se trouve collé dans chaque volume.



BEL EXEMPLAIRE EN CONDITION D’ÉPOQUE DE CETTE TRÈS RARE ÉDITION PRIMITIVE DES CÉLÈBRES LETTRES DE LA MARQUISE DE SÉVIGNÉ.

Prix : 3.200 euros


mardi 4 août 2015

L'inutile beauté de Guy de Maupassant. Envoi autographe de l'auteur à son ami le bibliophile éditeur Octave Uzanne (1890). Bel exemplaire.



Guy de MAUPASSANT

L'INUTILE BEAUTÉ.

Paris, Victor Havard, 1890

1 volume in-18 (19,5 x 13 cm), 338-(1) pages.

Reliure demi-maroquin vert à coins, tête dorée, non rogné, couvertures conservées. Dos passé viré au marron. Intérieur frais. Légers frottements. (Capelle)

ÉDITION ORIGINALE SUR PAPIER ORDINAIRE. 

Il n'a été tiré que 50 exemplaires de luxe sur papier de Hollande.

ENVOI AUTOGRAPHE DE L'AUTEUR A OCTAVE UZANNE.

"A Octave Uzanne, son ami Guy de Maupassant"

L’Inutile Beauté est un recueil de onze nouvelles de Guy de Maupassant, paru en avril 1890 chez l’éditeur Victor Havard. Une nouvelle homonyme ouvre ce recueil, le dernier paru du vivant de Maupassant. Avant de paraître pour la première fois chez cet éditeur parisien, avec qui Maupassant travaille régulièrement à l'époque, les nouvelles ici regroupées ont déjà été publiées séparément entre 1886 et 1890 dans plusieurs divers journaux (Gil Blas, Le Gaulois, L'Écho de Paris, Le Figaro).

Voici les résumés des nouvelles publiées dans ce volume :

L'inutile beauté : Après onze ans de mariage et sept enfants, la comtesse de Mascaret, encore dans la plénitude de sa beauté, déclare à son mari que l'un des enfants n'est pas de lui...

Le champs d'oliviers : Après une bonne pêche, l'abbé Vilbois remonte vers sa bastide bâtie au milieu d'un champ d'oliviers. Une visite inquiétante va déranger le vieux prêtre, ancien baron de Vilbois...

Mouche :  Le jour où elle est enceinte, Mouche, maîtresse de cinq joyeux canotiers à la fois, les voit tout heureux de cette paternité commune.

Le noyé : Pendant dix ans, Patin, bon matelot, mais brutal, a flanqué des tripotées à sa femme Désirée. Après une tempête, on retrouve des débris de sa barque, les corps de ses matelots, mais pas de Patin...

L'épreuve : Comme souvent, le ménage Bondel se querelle, cette fois à propos de l'adultère supposé des gens du bout de la rue du Berceau et de l'aveuglement des maris trompés. Sur une réflexion de sa femme, Bondel a un doute et décide de la mettre à l'épreuve…

Le masque : Un soir de bal costumé à l'Élysée-Montmartre, un étrange et vieux danseur au visage recouvert d'un masque de jeune dandy s'évanouit sur la piste de danse. On appelle à l'aide un médecin sur les lieux qui, en retirant le déguisement, révèle le visage en sueur d'un vieil homme. Le docteur, par devoir professionnel, reconduit chez lui le malade. Dans une rue misérable, au haut d'un escalier gluant, se trouve l'appartement du bonhomme et de sa vieille compagne, Madeleine, qui raconte au bon docteur médusé comme son vieux, ancien coiffeur de chez Martel, a perdu son charme en quelques années, lui si beau, si charmant autrefois, et qui ne peut s'empêcher à l'occasion de retourner, masqué, dans les endroits à la mode, où il peut encore paraître un jeune homme, côtoyer de jolies femmes...

Un portrait :  Invité chez M.Milial, un nouvel ami, le narrateur découvre dans son salon un portrait de femme...

L'infirme : Dans le wagon, où vient de s'installer Henry Bonclair, monte un infirme amputé des deux jambes. Sa figure ne lui semble pas étrangère...

Les 25 francs de la supérieure : Engagé pour faire la moisson chez maître Le Harivau, le père Pavilly, un drôle, se casse la jambe en tombant du char des moissonneurs. Soigné à l'hôpital, il en sort avec vingt-cinq francs en poche, cadeau de la supérieure...

Un cas de divorce : Pour plaider le divorce de Mme Chassel, son avocat cite plusieurs passages du journal intime de son mari.

Qui sait ? : Entré volontairement dans une maison de santé, le narrateur nous conte comment il vit ses meubles s'enfuir de sa maison... (source Wikipédia).

Ce volume a été offert broché à Octave Uzanne qui le vend en mars 1894 sous le n°299. Il sera relié ensuite par le relieur Capelle (probablement vers 1910 ? 1920 ?). Octave Uzanne publiera en 1891-1892 dix Contes Choisis de Guy de Maupassant dont Mouche et Le champs d'oliviers que l'on trouve dans cette première édition en librairie. Octave Uzanne était admiratif du travail de Guy de Maupassant. Il écrit en 1894 à propos de Notre Coeur : "Le dernier roman du pauvre Maupassant, celui qui dévoile peut-être le plus sûrement l’état d’âme de l’auteur à succès, malheureusement tombé dans la mondanité, en proie à la froide cruauté des coquettes, inquiété par un vague snobisme vaniteux. Il montre trop d’agenouillement ici devant la mondaine, trop de fanatisme pour la grande dame. Ah ! que ce livre serait beau, si l’auteur, qui en est le héros, avait, sur la fin, flagellé avec violence et humilité, comme il convenait, la belle Madame « à la pose » pour aimer tout bêtement et tout sincèrement l’humble fille, rencontrée sur la route, respectueuse, gardienne de l’indépendance intellectuelle de l’artiste ! Notre cœur, hélas ! est un livre à clef dont la post-face est le triste décès du jeune maître." Maupassant meurt le 6 juillet 1893, moins d'un an avant la vente Uzanne. Entre temps Uzanne avait rendu hommage à son ami tombé dans l'inconscience presque totale depuis dix-huit mois (janvier 1892) en donnant à ses amis Bibliophiles contemporains la plus belle illustrée des Contes choisis (1891-1892) parue du vivant de l'auteur.

Provenance : Bibliothèque Octave Uzanne (n°99, vente des 3 et 4 mars 1894) ; collection Bertrand Hugonnard-Roche.

BEL EXEMPLAIRE DE DÉDICACE A OCTAVE UZANE, L'UN DES PLUS GRANDS BIBLIOPHILES MODERNES ET GRAND ADMIRATEUR DE L’ŒUVRE DE MAUPASSANT.

Renseignements complémentaires sur demande.

Prix : 3.000 euros


lundi 3 août 2015

Images de la Chine nouvelle (1952). Suite complète de 10 estampes en couleurs par 10 artistes chinois, publiée en France par/pour le Cercle d'Art. Rarissime suite de propagande pour la Chine communiste de Mao Tse-Tung.


COLLECTIF DE 10 ARTISTES CHINOIS [Li Chun, Chen Chia-yen, Chang Chien-wen, Li Ko-jan, Miao Tih, Ting Yu, Teng Shu, Mai Lang, Lei Cheng-min, et Wei Chen-hsiang]

IMAGES DE LA CHINE NOUVELLE.

Cercle d'Art, Paris, s.d. [1952]

1 portfolio 36 x 25 cm simili-cuir rouge imprimé en noir (chinois) et or (français) contenant 10 estampes 27 x 18 cm en couleurs sur papier de Chine extra-fin (34 x 24,5 cm). Sans le feuillet d'introduction par Hélène Parmelin.

ENSEMBLE COMPLET DE 10 ESTAMPES EN COULEURS.


Estampes glorifiant les programmes gouvernementaux du président Mao Tsé-toung en Chine. Prints glorifying the government programs of Chairman Mao Tse-tung in China.

Chaque estampe illustre un thème de la vie chinoise en 1952. Les estampes sont légendées en chinois, anglais et russe. Le nom de chaque artiste est imprimé en chinois et occidental en bas à droite. On trouve dans l'ordre de 1 à 10 les sujets d'estampe suivants : Greetings to delegate returning from people's conference - Miao People welcoming people's liberation army - Ready to submit a production report to chairman Mao Tse-tung - Another land reform benefit : a newly obtained ox - Return of labor hero greeted - Woman tractor operator - Signing for world peace - Beating the paper tiger - Registration of a marriage by free choice - Women's mutual aid team.

La technique utilisée pour ces estampes est la lithographie en couleurs (nombreux passages) d'après des bois gravés et des dessins. Le papier de Chine très fin laisse apparaître les couleurs au verso.


Références et localisation : Library of Congress Prints and Photographs Division Washington, D.C. 20540 (1 ex.) ; Bnf, Catalogue BN Opale Plus ( 1ex.).

RARE TÉMOIGNAGE DU SOUTIEN FRANÇAIS APPORTÉ A LA CHINE COMMUNISTE DE MAO TSE TUNG PAR QUELQUES INTELLECTUELS FRANÇAIS QUI ONT DÉCIDÉ DE DIFFUSER CES ESTAMPES DE PROPAGANDE.

RARISSIME ENSEMBLE. (aucun exemplaire à la vente en ligne actuellement au 2 août 2015).


BEL EXEMPLAIRE DE CE PORTFOLIO DEVENU QUASIMENT INTROUVABLE.

Renseignements complémentaires sur simple demande.

VENDU