lundi 31 octobre 2016

Occultisme Esotérisme / Démons et superstitions : Idée générale de la Théologie Payenne, servant de réfutation au système de M. Bekker touchant l'existence et l'opération des démons ou Traité historique des Dieux du paganisme. Rare.


[BINET, Benjamin]

IDÉE GÉNÉRALE DE LA THÉOLOGIE PAÏENNE, SERVANT DE RÉFUTATION AU SYSTÈME DE M. BEKKER TOUCHANT L'EXISTENCE ET L’OPÉRATION DES DÉMONS OU TRAITÉ HISTORIQUE DES DIEUX DU PAGANISME. Par M. B * * *.

A Amsterdam, Chez Jean du Fresne, 1699

1 volume in-12 (13,7 x 8,7 cm) de (10)-227 pages.

Reliure de la première moitié du XVIIIe siècle plein veau blond, pièce de titre de maroquin, tranches dorées, roulettes dorées sur les coupes et en encadrement intérieur des plats. Quelques usures à la reliure, mors partiellement fendus (restent solides), manque à l'extrémité de la coiffe supérieure, coins frottés/légèrement usés. Intérieur frais. Déchirure à un feuillet (pp. 37/38) dans la marge intérieur (défaut d'origine avant reliure, sans manque). Complet.

ÉDITION ORIGINALE RARE AVEC TITRE DE RELAIS.

Ouvrage publié tout d'abord en 1696 sous un titre légèrement différent et avec le nom de l'auteur. Les exemplaires restant ont été remis en vente avec une nouvelle page de titre à la date de 1699 et sans le nom de l'auteur qui est alors masqué sous des astérisques. La pagination est identique et le tirage a pu être comparé, strictement identique.

A titre anecdotique il faut noter qu'il existe au moins deux pages de titres différentes pour cette édition. Elles diffèrent uniquement par le fleuron tandis que le texte est identique (pagination du volume identique également).




« Ce Balthasar Bekker, très-bon homme, grand ennemi de l'enfer éternel et du diable, et encore plus de la précision , dit Voltaire, fit beaucoup, de bruit en son temps par son gros livre du Monde enchanté. Le diable, alors, avait encore un crédit prodigieux chez les théologiens de toutes les espèces, malgré Bayle et les bons esprits qui commençaient à éclairer le monde. La sorcellerie, les possessions, et tout ce qui est attaché à cette belle théologie , étaient en vogue dans toute l'Europe, et avaient souvent des suites funestes. Tous les tribunaux retentissaient d'arrêts portés contre les sorciers. De telles horreurs déterminèrent le bon Bekker à combattre le diable. [...] Dans l'un de ses catéchismes, le Mets de carême 3, il réduisait les peines de l'enfer au désespoir des damnés, et il en bornait la durée , insinuant que l'éternité des supplices est contraire à la bonté de Dieu. On l'accusa de socinianisme, et de cartésianisme , parce que, dans une autre brochure , il avait prétendu que la philosophie de Descartes pouvait s'allier avec la théologie. Son catéchisme fut condamné par un synode. L'auteur s'alla établir à Amsterdam, où il publia , à l'occasion de la comète de 1680, des recherches sur les comètes. [...] Dans le Monde Enchanté, il cherche à prouver qu'il n'y a jamais eu ni possédés, ni sorciers ; que les diables ne se mêlent pas des affaires des hommes et ne peuvent rien sur eux ; que tout ce qu'on dit des esprits malins n'est que superstitions, etc. Les idées lumineuses et philosophiques dont cet ouvrage est rempli ne le garantirent pas de la haine du clergé. Benjamin Binet a réfuté cet ouvrage dans un volume intitulé : Traité historique des dieux du paganisme, avec des remarques critiques sur le système de Balthasar Bekker (Delft., 1696). Ce volume se joint ordinairement aux quatre de Bekker ; il a aussi été imprimé sons le titre L'Idée générale de la théologie païenne, servant de réfutation au système de Balthasar Bekker, etc. (Amsterdam et Trévoux, 1699). (in Collin de Plancy, Dictionnaire infernal citant Voltaire à l'article Bekker).

Benjamin Binet était curé d'Orgeval.

Référence : Yve-Plessis, Bibliographie de la Sorcellerie, n°254 et 255.

TRÈS BON EXEMPLAIRE.

VENDU - Prix : 650 euros

Occultisme et Esotérisme : De la démonialité et des animaux incubes et succubes où l'on prouve qu'il existe sur terre des créatures raisonnables autres que l'homme, ayant comme lui un corps et une âme, naissant et mourant comme lui, etc. Par le R.P. Sinistrari d'Ameno (publié par Isidore Liseux, 1876).


SINISTRARI D'AMENO, Loui Marie (R.P.)

DE LA DÉMONIALITÉ ET DES ANIMAUX INCUBES ET SUCCUBES où l'on prouve qu'il existe sur terre des créatures raisonnables autres que l'homme, ayant comme lui un corps et une âme, naissant et mourant comme lui, rachetées par N.-S. Jésus-Christ et capables de salut ou de damnation, par le R. P. Louis Marie Sinistrari d'Ameno de l'Ordre des Mineurs Réformés de l'étroite Observance de Saint-François (XVIIe siècle). Publié d'après le manuscrit original découvert à Londres en 1872 et traduit du Latin par Isidore Liseux. Seconde édition.

Paris, Isidore Liseux, 1876

1 volume in-12 (15 x 9,5 cm), broché de XIX-267-(1) pages. Complet. Exemplaire complètement débroché, dos cassé en plusieurs endroits, à relier. Les plats de couverture en parchemin végétal imprimé sont présents avec de petits manques sur les bords. Intérieur en bon état, bien imprimé par Motteroz sur beau papier vergé.

Cette seconde édition, avec le texte latin en regard de la traduction en français, a paru immédiatement (quelques mois) après la première édition de 1875 qui a été très rapidement épuisée (le tirage était de moins de 600 exemplaires pour la première édition).

Ce texte a longtemps été considéré comme une supercherie littéraire. Si le Révérend Père Sinistrari a bel et bien existé au XVIIe siècle on a pensé qu'il s'agissait d'une invention sortie de l'imagination d'un autre, notamment Isidore Liseux, excellent latiniste, capable d'avoir inventé de toute pièce cet ouvrage. S'il a existé qu'est devenu le manuscrit de Sinistrari ? Liseux est mort de misère. Ce manuscrit aurait, selon Liseux lui-même, figuré au catalogue de la vente Seymour à Londres (1871). Certains voient dans le nom même de l'auteur supposé : Sinistrari d'Ameno les noms Isidore et Satan ...

Ce volume contient les chapitres suivants : Démonialité : origine du mot. - En quoi ce crime diffère de ceux de Bestialité et de Sodomie. - Opinion de Saint Thomas... Le commerce matériel avec les Incubes et les Succubes n'est pas imaginaire ; témoignage de Saint Augustin... Sorciers et Sorcières ; leurs rapports avec le Diable ; cérémonies de leur profession... Artifices employés par le Diable pour se donner un corps... Les Incubes ne s'attaquent pas seulement aux femmes... Esprits Follets : n'ont aucune frayeur des exorcismes... Histoire plaisante de la signora Hieronyma : le repas enchanté... Hommes procréés par les Incubes : Romulus et Rémus, Platon, Alexandre le Grand, César-Auguste, Merlin l'Enchanteur, Martin Luther. - C'est d'un Incube que doit naître l'Antéchrist... Les Incubes ne sont pas de purs esprits : ils engendrent, donc ils ont un corps qui leur est propre. - Observation sur les Géants... Les Anges ne sont pas tous de purs esprits : décision conforme du deuxième Concile de Nicée... Existence de créatures ou animaux raisonnables, autres que l'homme, et ayant comme lui un corps et une âme... En quoi ces animaux diffèrent-ils de l'homme ? Quelle est leur origine ? Descendent-ils, comme tous les hommes d'Adam, d'un seul individu ? Y a-t-il entre eux distinction de sexes ? Quelles sont leurs moeurs, leurs lois, leurs habitudes sociales ?... Quelles sont la forme et l'organisation de leur corps ? Comparaison tirée de la formation du vin... Ces animaux sont-ils sujets aux maladies, aux in firmités physiques et morales, à la mort ?... Naissent-ils dans le péché originel ? Ont-ils été rachetés par Jésus-Christ, et sont-ils capables de béatitude et de damnation ?... Preuves de leur existence... Histoire d'un Incube et d'une jeune nonne... Histoire d'un jeune diacre... Les Incubes sont affectés par des substances matérielles : donc ils participent de la matière de ces substances... Exemple tiré de l'histoire de Tobie : expulsion de l'Incube qui tourmentait Sara ; guérison du vieux Tobie... Saint Antoine rencontre un Faune dans le désert : leur conversation... Autres preuves de la corporéité des Incubes, notamment la Manne des Hébreux ou Pain des Anges... Comment il faut entendre ces paroles du Christ : «J'ai d'autres brebis qui ne sont pas de cette bergerie». - Discours d'Apollon à l'Empereur Auguste : la fin des Dieux... «LE GRAND PAN EST MORT», ou la mort du Christ annoncée aux Faunes, Sylvains et Satyres ; leurs lamentations... Solution du problème : Comment une femme peut être fécondée par un Incube. - Comparaison des Géants avec les mulets... En quoi consiste la vertu génératrice ; pourquoi il ne naît plus de Géants. Luxuria in humido... Appréciation du crime de Démonialité : 1° commis avec le Diable ; 2° commis avec l'Incube... La Démonialité est-elle plus grave que la Bestialité ?

Les incubes et les succubes ne sont pas des démons, mais possèdent une âme et un corps, ce qui leur permet de copuler avec les humains et de se reproduire. Cette capacité générative qui les distingue des diables justifie l’appellation « animaux » du titre. Sinistrari les oppose ainsi au Satan qui, ne possédant pas de corps doit animer un cadavre ou se fabriquer une illusion de chair pour forniquer avec les sorcières et voler au préalable du sperme à un être humain s’il désire leur faire des petits. Copuler avec des incubes ou succubes est grave, mais moins que de copuler avec Satan en personne.

Les première (1875) et seconde (1876) éditions de cet ouvrage contiennent le texte latin et français alors que, dans la troisième édition de 1882, seul le texte français est publié. L'ouvrage a été traduit en anglais sous le titre Demoniality, or Incubi and succubi et publié par Isidore Liseux en 1879.

Cette seconde édition de 1876 est presque toute aussi rare que la première de 1875.

EXEMPLAIRE A RELIER.

Prix : 150 euros

samedi 29 octobre 2016

Plaisirs (1934). 1 des rares 20 exemplaires de tête sur Japon super nacré. Nombreuses illustrations de Jean-Emile Laboureur, Edy Legrand, Jean Bruller, Gaboriaud, Pesle, textes de Tristan Bernard, Maurice Dekobra, etc.



Illustration par Jean-Emile Laboureur


BERNARD, Tristan - ANTOINE, A. - DAUDET, Léon - DEKOBRA, Maurice - HENRY-PATE - BRULLER, Jean - LEGRAND, Edy - PESLE - LABOUREUR - GABORIAUD, illustrateurs.

PLAISIRS. Recueil de 5 textes par 5 auteurs différents illustrés par 5 artistes différents : EN SCENE OU LES PLAISIRS DU THEATRE par A. Antoine, illusté par Jean Bruller - BAVARDAGES OU LES PLAISIRS DE LA CONVERSATION par Tristan Bernard illustré par Edy Legrand - A TABLE OU LES PLAISIRS DE LA GOURMANDISE par Léon Daudet illustré par Pesle - EN ROUTE OU LES PLAISIRS DU VOYAGE par Maurice Dekobra illustré par Laboureur - PLEINE VIE OU LES PLAISIRS DU SPORT par Henry-Paté illustré par Gaboriaud.


Édité par Roger Dacosta pour le Laboratoire de l'Hépatrol, 1934

1 volume grand in-8 (25 x 16,5 cm), en feuilles sous couverture illustrée, 80-(2) pages. Nombreuses illustrations dans le texte et hors-texte en couleurs de Laboureur, Edy Legrand etc. Très bon état.

  TIRAGE DE TÊTE A 20 EXEMPLAIRE SUR PAPIER JAPON SUPER NACRÉ.



Ce volume a été édité à titre publicitaire pour les clients bibliophiles des Laboratoires de l'Hépatrol.

  BEL EXEMPLAIRE, RARE SUR CE PAPIER. BELLES ILLUSTRATIONS.

Prix : 100 euros

Les Cinq Plaisirs de l'Homme cultivé par Pierre Benoît (1935). 1 des rares 20 exemplaires de tête sur Japon super nacré. Nombreuses illustrations par Marcel Vertès.



BENOÎT, Pierre - VERTÈS, Marcel (illustrateur)

LES CINQ PLAISIRS DE L'HOMME CULTIVÉ. Illustrations de VERTÈS.

Édité par Roger Dacosta pour le Laboratoire de l'Hépatrol, 1935

1 volume grand in-8 (25 x 16,5 cm), en feuilles sous couverture illustrée, 80-(2) pages. Nombreuses llustrations dans le texte et hors-texte en couleurs de Marcel Vertès. Très bon état.



TIRAGE DE TÊTE A 20 EXEMPLAIRE SUR PAPIER JAPON SUPER NACRÉ.




Ce volume édité à titre publicitaire pour les clients bibliophiles des Laboratoires de l'Hépatrol contient 5 textes de Pierre Benoît : Coelio ou les Plaisirs de la jeunesse - Ambroise ou les Plaisirs de la campagne - Jacob ou les Plaisirs de la famille et de l'amour - Oswald ou les Plaisirs du travail et Carlos ou les Plaisirs des Beaux-Arts.

BEL EXEMPLAIRE, RARE SUR CE PAPIER. BELLE ILLUSTRATION PROFUSE DE VERTÈS.

Prix : 100 euros


jeudi 27 octobre 2016

Régionalisme (Indre-et-Loire) : Histoire de la ville de Tours par le Docteur Eugène Giraudet (1873). Edition originale peu commune. Bon exemplaire.

GIRAUDET, Eugène, Docteur en médecine

HISTOIRE DE LA VILLE DE TOURS par le Docteur E. Giraudet.

Tours, Chez les principaux libraires, 1873 [de l'imprimerie de Ladevèze, Tours]

2 volumes in-8 (25 x 16,5 cm), brochés de VII-344 et 404-(2) pages, 1 grand plan dépliant de la ville de Tours dressé par E. Giraudet et rehaussé en couleurs. Complet. Défauts aux couvertures avec manque (le deuxième plat de couverture du deuxième volume est en grande partie manquant, l'autre est déchiré), fente au dos du deuxième volume. Premières déchirures et manques sans gravité aux premiers plats de couverture. Intérieur frais sur papier blanc de qualité. Quelques rousseurs à quelques feuillets seulement. Belle typographie. Petite déchirure sur un côté du plan, sans gravité.

ÉDITION ORIGINALE.


Le Docteur Eugène Giraudet était un érudit local membre de plusieurs sociétés savantes comme on pouvait l'être à l'époque quand on faisait partie de l'élite. Il a publié plusieurs études concernant la ville de Tours. Celle-ci est la plus importante. En tant que médecin, membre du Conseil d'hygiène, il a travaillé sur la question du choléra et étudia la situation de la ville de Tours confrontée à cette maladie. On lui doit également un intéressant volume sur les artistes Tourangeaux (1885, Société Archéologique de Touraine) et un volume sur les origines de l'imprimerie à Tours (1881), ainsi que divers autres opuscules.

Cette Histoire de la ville de Tours commence depuis l'occupation romaine jusqu’au milieu du XIXe siècle. Elle a été réimprimée en fac-similé dans les années 1970. Cette première édition est très difficile à trouver sur bon papier bien conservé.

BON EXEMPLAIRE.

Prix : 300 euros

mercredi 26 octobre 2016

Un des plus beaux livres illustrés et édités par Maurice de Becque : La Grèce et la Sicile, 39 sonnets par José-Maria de Hérédia (1926). Tirage à 232 exemplaires. Bel exemplaire tel que paru.


HÉRÉDIA, José-Maria de - BECQUE, Maurice de (illustrateur-éditeur)

LA GRÈCE ET LA SICILE. Texte intégral illustré de cent deux compositions originales dont vingt hors texte en pleine page gravés à l'eau-forte en couleur au repérage par Maurice de Becque.

A Paris, Chez Maurice de Becque peintre-graveur, 1926

1 volume in-4 (28,3 x 23 cm) broché de 90-(1) pages, 20 eaux-fortes en couleur hors-texte (17,8 x 12,5cm), 40 en-tête (12,5 x 7,5 cm), 40 culs-de-lampe plus petits de taille variable (environ  4 x 4 cm pour la plupart, 1 eau-forte contrecollée sur le premier plat de couverture (12,5 x 8,5 cm environ), 1 encadrement et 1 bandeau décoré. Complet. Etui cartonné de l'éditeur. Volume à l'état proche du neuf, superbe papier fort immaculé. Etui en bon état, partiellement recollé. Le dos des cahiers a été très peu encollé pour faciliter un débrochage en vue d'une reliure, ce qui donne un brochage assez fragile compte tenu de l'épaisseur du papier utilisé.

TIRAGE A 232 EXEMPLAIRES.

Celui-ci, 1 des 140 exemplaires sur pur fil Lafuma.



Ce recueil de poésies inspiré de l'Antiquité et de la mythologie gréco-latine a été publié pour la première fois dans le recueil Les Trophées en 1893 (décembre 1892). Il comporte 39 sonnets. On y croise Hercule et les Centaures, Aphrodite, Némée, Stymphale et Nessus, etc.



Maurice de Becque a parfaitement su rendre dans ce magnifique ouvrage l'atmosphère de cette poésie parnassienne fin de siècle.


Jadis, à travers bois, rocs, torrents et vallons
Errait le fier troupeau des Centaures sans nombre ;
Sur leurs flancs le soleil se jouait avec l'ombre ;
Ils mêlaient leurs crins noirs parmi nos cheveux blonds.

L'été fleurit en vain l'herbe. Nous la foulons
Seules. L'antre est désert que la broussaille encombre ;
Et parfois je me prends, dans la nuit chaude et sombre
À frémir à l'appel lointain des étalons.

Car la race de jour en jour diminuée
Des fils prodigieux qu'engendra la Nuée,
Nous délaisse et poursuit la Femme éperdument.

C'est que leur amour même aux brutes nous ravale :
Le cri qu'il nous arrache est un hennissement
Et leur désir en nous n'étreint que la cavale.

La Centauresse



SUPERBE EXEMPLAIRE TEL QUE PARU DE CE MAGNIFIQUE ILLUSTRÉ MODERNE.

Prix : 950 euros


samedi 22 octobre 2016

Satire politique de la France sous Louis XV : Nadir, Histoire orientale, roman moral et politique, applicable aux moeurs du jour (1769). Edition originale posthume attribuée à Gautier de Montdorge. Rare exemplaire relié aux armes.


[GAUTIER DE MONTDORGE, Antoine]

NADIR, HISTOIRE ORIENTALE. Roman moral, et politique, applicable aux moeurs du jour.

A La Haye, Chez C. Le Febure, Libraire, 1769

1 volume in-12 (15,5 x 9 cm) de 166-(2) pages. Frontispice gravé à l'eau-forte et 2 vignettes 6 x 5 cm (1 pour la page de titre et 1 en tête du Livre Premier).

Reliure de l'époque plein veau fauve marbré, dos à nerfs orné, pièce de titre de maroquin rouge, tranches rouges. La première garde de papier marbré a été arrachée sinon l'exemplaire est bien complet. Reliure solide et décorative avec quelques légères usures. Bien complet du feuillet d'errata.

EXEMPLAIRE RELIÉ AUX ARMES COURONNÉES (poussées à froid sur chacun des plats).

Armoiries à identifier. Il est probable qu'il s'agisse d'un membre de l'illustre famille des de La Rochefoucauld.

ÉDITION ORIGINALE POSTHUME.

Ce roman serait une satire de la France sous le règne de Louis XV. L'auteur y décrit le déclin de la Perse et des valeurs morales de son peuple. Antoine Gautier de Montdorge était maître de la Chambre aux deniers du roi et auteur dramatique. Il est surtout connu pour avoir composé le livret des Fêtes d'Hébé, mis en musique par Jean-Philippe Rameau en 1739.

BEL EXEMPLAIRE, RARE EN RELIURE AUX ARMES.

Prix : 600 euros



mercredi 19 octobre 2016

Code civil des Français (1804 - An XII). Superbe édition parue la même année que l'originale imprimée sur beau papier fin bleuté en beaux caractères. Exemplaire à toutes marges, broché, tel que paru. Une des rares éditions au format in-4.



[COLLECTIF - PORTALIS - MALEVILLE - BIGOT DE PREAMENEU - TRONCHET]

CODE CIVIL DES FRANÇAIS, entièrement conforme à l'édition originale ; précédé de la Table des Titres ; Suivi des Lois transitoires ; du Tableau des distances de Paris aux chefs-lieux des départements ; et d'une Table alphabétique des matières.

A Paris, Chez N. Renaudière, imprimeur-libraire et Madame Dufresne, An XII - 1804

1 volume in-4 (26,5 x 20,5 cm), broché de (5)-467 pages. Couverture de papier gris, étiquette de titre imprimée collée au dos (partiellement mitée). Exemplaire à toutes marges, tel que paru, en grande partie non coupé (seul quelques cahiers ont été découronnés). Superbe impression typographique sur papier fin bleuté (seuls quelques cahiers sont imprimés sur papier blanc), à grandes marges (le texte est justifié sur 17,5 x 9 cm tandis que les feuillets mesurent 26 ou 26,5 x 20,5 cm environ. Les très amples marges étaient sans doute prévues pour laisser place à une annotation manuscrite. Minuscule trou de vers aux six premiers feuillets, celui-ci ayant trouvé la suite par trop indigeste.

ÉDITION IN-4 PARUE LA MÊME ANNÉE QUE L'ORIGINALE.

Elle se rencontre assez rarement. Elle se distingue des autres par une qualité d'impression et un superbe papier fin bleuté. Elle est conforme à l'édition originale donnée quelques semaines ou tout au plus quelques mois auparavant.



Avec près de 2.300 articles, cet ensemble de textes réunis ici dans sa première version, est une véritable législation pour pères de famille. Il constitue aussi un bréviaire pour les propriétaires et aussi un Code ouvert à l'interprétation du juge, car il contient peu de principes philosophiques et ne multiplie pas les définitions. Il est aussi un code systématique, organisé et faisant table rase des sources traditionnelles de l'ancien droit au profit de la loi. (Dalloz).



Le code civil est un des héritages les plus importants laissés par Napoléon Bonaparte à la postérité. Rédigé de 1800 à 1804, il fut promulgué le 21 mars 1804. Le Code civil des Français est un des codes fondateurs de l’ère contemporaine en Europe. Il unifie l’ancien droit privé français, partagé jusqu’alors entre droit écrit et une multitude de coutumes. L’élaboration de ce code, promis par l’Assemblée constituante mise en place après la Révolution, ne se fera pas sans peine. Les trois projets présentés par Cambacérès en 1793, 1794 et 1796 sont rejetés par les assemblées révolutionnaires. C’est sous le Consulat, sous l’impulsion de Bonaparte, que l’édifice, accumulant 2 281 articles, est mené à son terme. Il confirme notamment l’abolition des privilèges en proclamant la liberté de tous devant la loi. Le Code civil prendra dès 1807 le nom de Code Napoléon. Le Premier Consul Bonaparte avait pris une part active aux délibérations concernant les différents projets de lois.

AGRÉABLE EXEMPLAIRE D'UNE DES PLUS BELLES ÉDITIONS PRIMITIVES DU CODE CIVIL ICI DANS SON ÉTAT ORIGINEL TEL QUE SORTI DES PRESSES DE L'IMPRIMERIE PARISIENNE DE NICOLAS RENAUDIÈRE.

Prix : 900 euros

samedi 15 octobre 2016

Bibliophilie Reliure mosaïquée signée Jean Lambert sur La Mère et l'Enfant de Charles-Louis Philippe, illustré par Deslignères. Editions de La Nouvelle Revue Française, Paris, 1920. Tirage à 300 exemplaires. Superbe exemplaire.


PHILIPPE, Charles-Louis - DESLIGNÈRES, André

LA MÈRE ET L'ENFANT, illustré par Deslignères.

Éditions de La Nouvelle Revue Française, Paris, 1920

1 volume in-4 (24,5 x 20 cm) de 47 feuillets non chiffrés (94 pages). Le dernier feuillet est blanc.

Reliure de l'époque plein maroquin marron foncé, dos à quatre nerfs saillants sautés, auteur et titre dorés dans les entre-nerfs, date dorée en queue. Le premier plat est illustré d'une belle plaque de maroquin ivoire mosaïqué de maroquin noir et blanc, et doré (17,3 x 12,5 cm) reproduisant un des grands bois gravé hors-texte (le premier). Toutes tranches dorées, encadrement intérieur de maroquin (largeur : 25 mm.) souligné par un filet gras doré, doublure centrale et première garde de tabis marron, gardes de papier décoré fait main. Couvertures conservées. Emboîtage bordé de maroquin. (reliure signée Jean LAMBERT). Parfait état.

TIRAGE A 300 EXEMPLAIRES.

Notre exemplaire bien que faisant partie du tirage n'a pas été numéroté. (exemplaire de passe ou de collaborateur).

Volume achevé d'imprimer le 16 avril 1920 sur les presses de R. et L. Coulouma, imprimeurs à Argenteuil, sous la direction de H. Barthélémy.




L'illustration se compose de 1 vignette de couverture, 1 vignette pour la justification du tirage, 4 grands hors-texte, 4 grands bandeaux, 4 lettrines, 3 culs-de-lampe, 1 vignette pour l'achevé d'imprimer, soit 18 très jolis bois gravés par l'artiste Deslignères.

« Je crois être en France le premier d’une race de pauvres qui soit allée dans les lettres », écrivait Charles-Louis Philippe (1874-1909). Fils d’un sabotier, issu d’un milieu très pauvre, il poursuit ses études grâce à une bourse. Au début de l’année 1908, il appartient au mouvement qui décide de créer La Nouvelle Revue française. L'auteur de Bubu de Montparnasse était né à Cérilly dans le Bourbonnais (Allier) et sa vie fut brève puisqu'il mourut à peine âgé de 35 ans d'une fièvre typhoïde compliquée en méningite. Dans La Mère et l'Enfant il propose un mélange d'hommage à la figure maternelle empreint d'autobiographie. Le texte recèle quelques belles formules. L'écrivain retrace par ce biais des moments de sa propre vie, son entrée au lycée, où il a dû vivre comme en exil, il y était interne. La Mère et l'enfant n'a strictement rien de drôle, ce texte se trouve tout empli de la vie tumultueuse, chamboulée, de l'écrivain dont le trajet sur la Terre aura été bref mais jalonné de bien des événements. Même si La Mère et l'enfant a été publié en 1900, la montée des détresses, des dislocations sociales, des exclusions qui s'emballent, ces facteurs empêchent ce texte d'apparaître daté. Rien de suranné là-dedans." (source internet).

« Lorsque j’avais deux ans, maman, tu étais forte comme une force de Dieu, tu étais belle de toutes sortes de beautés naturelles, tu étais douce et claire comme une eau courante. Tu ressembles à la terre facile et calme de chez nous qui s’en va, coteaux et vallons, avec des champs et des prés de verdure… Tu es le ciel qui s’étend au-dessus de nous, frère bleu de la plaine… Tu étais surtout, maman, un large fleuve tranquille qui se promène entre deux rives de feuillages, sous des cieux calmés. J’étais une barque neuve qui s’abandonne au beau fleuve et qui a l’air de lui dire : Emmène-moi, beau fleuve, où tu voudras… Mais surtout maman, tu étais ma citadelle. Magnifique et calme, tu te tiens debout sur la colline, et ton enfant n’a pas peur lorsqu’il va dans la vallée… » (extrait)




Les superbes illustrations gravées sur bois par André Deslignères (1880-1968), lui-même enfant du pauvre pays voisin de Morvan (il était né à Nevers), lui aussi fils de sabotier, font écho au texte de Charles-Louis Philippe. Ce sont les mots et les images de la terre, des gens simples et du peuple qui dialoguent ici entre eux. La magnifique reliure signée Jean Lambert, en reproduisant en mosaïque avec la plus grande habileté l'un des grands bois de Deslignères, vient ajouter de la beauté à l'ensemble.

Les reliures de Jean Lambert sont assez rares. Il était installé au 50 de la rue Sainte-Anne puis au 38 de la rue l'Arcade à Paris. Il a exercé de 1935 à 1955. Ancien élève de l'Ecole Estienne il eut notamment Robert Bonfils comme professeur. Fléty indique que ses débuts dans la profession furent assez prometteur mais que sa personnalité ne parvint pas cependant à s'imposer nettement et qu'il abandonna le métier. (Fléty, 103)

PARFAIT EXEMPLAIRE SOMPTUEUSEMENT RELIÉ.

Prix : 2.600 euros

jeudi 13 octobre 2016

Médecine et Plantes : Le Manuel des Dames de Charité, ou Formules des médicaments faciles à préparer, dressées en faveur des personnes charitables, qui distribuent les remèdes aux pauvres dans les villes & dans les campagnes : Avec des remarques pour faciliter la juste application des remèdes qui y sont contenus, ensemble un Traité abrégé de la saignée. Cinquième édition, revue, corrigée et augmentée. Bel exemplaire de cet ouvrage estimé.



[ARNAULT DE NOBLEVILLE, Louis-Daniel / SALERNE, François]

LE MANUEL DES DAMES DE CHARITÉ, OU FORMULES DE MÉDICAMENTS FACILES A PRÉPARER, dressées en faveur des personnes charitables, qui distribuent les remèdes aux pauvres dans les villes & dans les campagnes : Avec des remarques pour faciliter la juste application des remèdes qui y sont contenus, ensemble un Traité abrégé de la saignée. Cinquième édition, revue, corrigée et augmentée.

A Paris, chez Debure l'aîné, 1765 [imprimerie de la Veuve Delatour]

1 volume in-12 (17 x 10 cm) de LXXII-556-(3) pages. Avec un frontispice gravé à l'eau-forte par Tilliard d'après Desfriches (scène de saignée au bras).

Reliure de l'époque pleine basane fauve marbrée, tranches rouges. Bel exemplaire très frais dans sa première reliure très bien conservée. Coins légèrement usés.

L'édition originale de cet ouvrage date de 1747. Elle est ici grandement corrigée et largement augmentée de nombreux remèdes. On trouve dans cette dernière édition un Traité de la saignée (pp. 447 à 525) ainsi qu'une ample Liste alphabétique des médicaments avec leur prix. On y trouve également, à partir de la page 409 et jusqu'à la page 446, les Remèdes choisis extraits des Éphémérides d'Allemagne. L'ouvrage est dédié à Mademoiselle Angélique Arnault, Dame de charité. Il s'inscrit dans la lignée du Médecin des pauvres publié un siècle plus tôt.




Louis Daniel Arnault de Nobleville était un médecin et un naturaliste français, né le 21 décembre 1701 à Orléans et mort le 1er février 1778 dans cette même ville. Louis Daniel Arnault de Nobleville appartenait à une famille orléanaise de raffineurs de sucre. Il fit ses études à la Faculté de médecine de Reims. En 1744 il est agrégé au Collège de Médecine d'Orléans. Il exerce la médecine à Orléans et réalise de nombreuses recherches avec son confrère orléanais François Salerne (1708-1760). Nommé médecin de la généralité d'Orléans par l'intendant et chargé par celui-ci de prévenir et de combattre les épidémies, Arnault de Nobleville devient correspondant de la Société royale de Médecine peu après sa fondation. Louis Daniel Arnault de Nobleville et François Salerne ont signé ensemble : Aëdologie, ou Traité du rossignol franc, ou chanteur... (qui est réédité en 1773 et traduit en allemand en 1752 à Strasbourg et en néerlandais en 1759) ; Histoire naturelle des animaux (trois tomes en deux volumes, chez Desaint et Saillant, Paris, 1756). Manuel des Dames de charité, ou Formules de médicamens faciles à préparer, dressées en faveur des personnes charitables... avec... un traité abrégé sur l'usage des différentes saignées (N. Lanquement, Orléans, 1747 pour la première édition) (source : Wikipédia).

Ce livre est très estimé et peut encore servir à tous les amateurs de phytothérapie ou de naturopathie.

BEL EXEMPLAIRE.

Prix : 550 euros

lundi 10 octobre 2016

Médecine et Chirurgie ancienne : Le Médecin et le Chirurgien des Pauvres par Paul Dubé de Montargis (Gatinais), qui enseigne le moyen de guérir les maladies par des remèdes faciles à trouver dans le pays, et préparer à peu de frais par toutes sortes de personnes. Revue et augmentée en cette troisième édition de divers Traités, et particulièrement du Scorbut, avec le moyen de le connaître, le guérir, et s'en préserver. Bel exemplaire relié en parchemin. Condition d'époque.



[Paul DUBÉ]

LE MÉDECIN DES PAUVRES, qui enseigne le moyen de guérir les maladies par des remèdes faciles à trouver dans le pays, et préparer à peu de frais par toutes sortes de personnes. Revue et augmentée en cette troisième édition de divers Traités, et particulièrement du Scorbut, avec le moyen de le connaître, le guérir, et s'en préserver. Par un Docteur en médecine.

A Paris, chez Edme Couterot, 1672

LE CHIRURGIEN DES PAUVRES, qui enseigne le moyen de guérir les maladies externes par remèdes faciles à trouver et préparer, en faveur de ceux qui sont éloignés des villes. Par un Docteur en médecine. Troisième édition.

A Paris, chez Edme Couterot, 1672

2 ouvrages reliés en 1 volume in-12 (14,5 x 9 cm) de (48)-392 et (28)-90-(1) pages. Frontispice gravé à l'eau-forte (dessiné par J. Fresne) placé en tête du volume et servant pour les deux titres réunis.

Reliure de l'époque plein parchemin souple. Titre manuscrit à la plume au dos (époque). Quelques taches à la reliure. Quelques mouillures claires sans gravité à l'intérieur. Très agréable exemplaire dans sa première reliure bien conservée.




Cet ouvrage a été publié pour la première fois en juin 1669. Il est l’œuvre d'un médecin de Montargis, Paul Dubé (1612?-1698). Si un païen comme Gallien se souciait des pauvres, écrit-il, c'est un devoir bien plus grand pour nous Chrétiens de nous pencher sur le sort des malheureux. Cet ouvrage sera réédité de nombreuses fois jusqu'au XVIIIe siècle. Bien évidemment on y retrouve tous les remèdes empiriques à base de plantes et minéraux tirés de la nature et utilisés de manière brute. Ce manuel intéressera grandement aujourd'hui tous les phytothérapeutes et naturopathes.




Dans Le père des pauvres, Jean-Claude Dubé présente la biographie de Paul Dubé, un médecin français du XVIIe siècle. Il y a d'abord à retenir la période d'études: à Paris, au collège de Boncourt, puis à Montpellier, où se trouvait une des plus dynamiques facultés de médecine de l'époque. Il passa la plus grande partie de sa vie, plus de 60 ans, dans la ville de Montargis et la région qui l'entourait, le Gâtinais. Sa bonne réputation lui attira une clientèle considérable - de toutes les classes de société - mais c'est sur l'aide aux pauvres de sa région, de la campagne comme de la ville, qu'il consacra la plus grande part de ses activités. Une longue carrière - il fut actif jusqu'à sa mort par une intense charité, une réputation qui dépassait même sa région - une activité d'écriture qui le fit connaître en haut lieu. (Le père des pauvres : Paul Dubé, médecin à Montargis au XVIIe siècle, par Jean-Claude Dubé. Presses de l'Université d'Ottawa, 2007).



AGRÉABLE EXEMPLAIRE EN CONDITION DU TEMPS.

Prix : 550 euros

mercredi 5 octobre 2016

Saint-Pierre-Martinique 1635-1902 par Charles L. Lambolez (1905). Annales des Antilles françaises - Journal et Album de la Martinique - Naissance, vie et mort de la cité créole - Livre d'or de la charité. Par Coeur Créole (C.L.L.). Eruption volcanique de la montagne Pelée. Ouvrage illustré de 60 gravures. Rare ouvrage de référence.



CŒUR CRÉOLE [C.L.L = Charles L. LAMBOLEZ]

1635 - 1902. SAINT-PIERRE-MARTINIQUE. Annales des Antilles françaises - Journal et Album de la Martinique - Naissance, vie et mort de la cité créole - Livre d'or de la charité. Par Coeur Créole (C.L.L.). Ouvrage illustré de 60 gravures.

Berger-Levrault, Paris, Nancy, 1905

1 volume in-8 (25,5 x 16,5 cm), broché de 509 pages. Nombreuses reproductions de photographies, gravures anciennes, etc. Brochage solide, papier couché au kaolin (papier très lourd), quelques petites accidents sur les bords de la couverture (haut du dos touché sans conséquence). Complet.

ÉDITION ORIGINALE RARE.

Voici le détail des chapitres : 1. Les origines de la colonisation française dans le golfe du Mexique. 2. L’œuvre de Du Parquet. Bases solides de la colonisation de la Martinique. Sérieux progrès au Fort Saint-Pierre. Le brillant avenir de la cité créole se dessine. 3. Précis de l'histoire de la Martinique. 4. Quelques célébrités de la colonie (Madame de Maintenon, l'impératrice Joséphine Tascher de La Pagerie, etc. 5. Nos calamités à travers les siècles, jusqu'au cataclysme de la cité créole. La deuxième partie de l'ouvrage traite de la catastrophe du mois de mai 1902 (éruption volcanique de la montage Pelée). Histoire très complète de la catastrophe. Rapports officiels. Supplément au journal de la catastrophe. etc.

Ce volumineux ouvrage a été rédigé peu de temps après l'éruption volcanique de la montage Pelée de mai 1902.

Ce volume a été offert comme prix d'excellence en classe de première à l'élève Marcel Girard au collège d'Auxerre en 1920 (avec étiquette imprimée du collège d'Auxerre).

Volume rare, aucun exemplaire à vendre actuellement sur les sites spécialisés.

BON EXEMPLAIRE DE CET OUVRAGE DE RÉFÉRENCE.

Prix : 450 euros

mardi 4 octobre 2016

Livre de coloriage pour enfants : Zombo l'orphelin (vers 1950). Rare impression de Filiber à Nuits-St-Georges (Côte d'Or, Bourgogne). Superbe exemplaire resté intact (non colorié).

[ANONYME]

ZOMBO L'ORPHELIN.

S.d. (vers 1950), Imprimerie Filiber à Nuits (Nuits-St-Georges, Côte d'Or, Bourgogne)

1 plaquette in-4 (26 x 21 cm), broché de 15 pages. Certaines avec des illustrations en couleurs et d'autres avec les dessins laissés en noir (livre de coloriage). Jaquette couleur (premier plat). Exemplaire à l'état proche du neuf.

UNIQUE ÉDITION.

La Bibliothèque Nationale de France qui conserve un exemplaire de ce joli livre de coloriage pour enfants donne la date de 1950. Aucune autre mention, pas plus pour l'illustrateur que pour l'auteur de cette petite histoire.

Zombo est un bébé autruche rouge qui est roux ... abandonné par ses deux parents ... devenu orphelin ... après maintes péripéties (lion, crocodile, aigle, serpent) finit par trouver asile dans le palais du roi.

Cette impression de Nuits-St-Georges (Côte d'Or), plus connue pour ses excellents vins que pour ses livres de coloriage pour enfants, sort des presses de l'imprimerie Filiber spécialisée depuis ses débuts dans l'impression des étiquettes de vin. Ce petit livre dont on ne sait rien ... dont on serait bien en peine de connaître l'auteur et l'illustrateur, fait office de livre singulier digne de figurer dans toutes bibliothèque de beaux livres d'enfants.

SUPERBE EXEMPLAIRE.

Prix : 90 euros

lundi 3 octobre 2016

Art culinaire français : La cuisinière bourgeoise, suivie de l'office, à l'usage de tous ceux qui se mêlent de dépenses de maisons. Contenant la manière de disséquer, connaître et servir toutes sortes de viandes. Nouvelle édition, augmentée de plusieurs ragoûts des plus nouveaux et de différentes recettes pour les liqueurs. (1767). Bel exemplaire.



[MENON]

LA CUISINIÈRE BOURGEOISE, SUIVIE DE L'OFFICE, à l'usage de tous ceux qui se mêlent de dépenses de maisons. Contenant la manière de disséquer, connaître et servir toutes sortes de viandes. Nouvelle édition, augmentée de plusieurs ragoûts des plus nouveaux et de différentes recettes pour les liqueurs.

A Bruxelles, Chez François Foppens, Imprimeur-Libraire, 1767

1 volume in-12 (17 x 10 cm) de 492 pages.

Reliure de l'époque pleine basane marbrée fauve, tranches mouchetées. Quelques légères et discrètes restaurations à la reliure. Bel exemplaire frais.

NOUVELLE ÉDITION DE CE GRAND CLASSIQUE DE LA GASTRONOMIE A LA FRANÇAISE.

Voici un imposant recueil de recettes pratiques du XVIIIe siècle. La gastronomie française est mise ici à la portée des personnes les plus simples. Les ingrédients sont parfois recherchés mais la plupart du temps une poularde ou un coq, un gibier à poil ou à plume, un poisson blanc, feront les délices des convives. Une table complète des différentes recettes située à la fin du volume permet de les retrouver facilement.




Gérard Oberlé (à qui l'on doit beaucoup sinon tout dans l'histoire bibliographico-culinaire et bacchique) consacre quelques lignes à Menon et ses ouvrages dans ses incontournables "Fastes de Bacchus et de Comus ou Histoire du boire et du manger, en Europe, de l'antiquité à nos jours, à travers les livres" (Belfond, 1989) : "On ne sait rien sur la vie de ce cuisinier. "Marin avait crée une cuisine raffinée, destinée aux soupers galants, aux réceptions royales, dit Cécile Eluard. Avec sa Cuisinière bourgeoise, Menon va donner un livre de recettes pratiques, faciles à exécuter, et poursuivre l'effort de simplification amorcé par Nicolas de Bonnefons au XVIIe siècle. C'est ce qui fit son succès, un succès durable, puisque son livre parut pour la première fois en 1746 et qu'il fut ensuite réédité jusqu'à la seconde moitié du XIXe siècle." Il est également l'auteur de deux traités pour les praticiens (La science du maître d'hôtel cuisinier (1749) et la science du maître d'hôtel confiseur (1750) et d'un important recueil, Les Soupers de la Cour, qui doivent beaucoup au cuisinier Marin, même si Menon ne l'avoue pas. Guégan trouve la cuisine de Menon banale, il y a même relevé quelques recettes franchement mauvaises comme celle de macaronis qu'il faut cuire dans du bouillon gras pendant des heures, jusqu'à ce qu'il épaississe et qu'il ne reste plus de liquide ! (je vous déconseille d'essayer ce plat pour le réveillon...) En revanche, il s'extasie sur ses recettes de pâtisseries qui sont parmi les plus remarquables du XVIIIe siècle." 

Provenance : signature ex libris sur la page de titre : Darcier.

Référence : Vicaire, Bibliographie gastronomique, 236 ; Oberlé, Fastes de Bacchus et de Comus ou Histoire du boire et du manger, en Europe, de l'antiquité à nos jours, à travers les livres, (Belfond, 1989)

BEL EXEMPLAIRE.

Prix : 450 euros