lundi 17 avril 2017

Vues sur l'Intolérance et le Rapport essentiel qu'ont toutes les sectes ou religions avec les Religions Chrétienne et Naturelle, par Du Closel D'Arnery (1788). Peu commun.

 
DU CLOSEL D'ARNERY (Claude Gaspard Barbat).

VUES SUR L’INTOLÉRANCE ET LE RAPPORT ESSENTIEL QU'ONT TOUTES LES SECTES OU RELIGIONS AVEC LES RELIGIONS CHRÉTIENNE ET NATURELLE. Par M. Du Closel d'Arnery, Ecuyer, Avocat au Parlement.

A Bruxelles, 1788

Plaquette in-12 (19,4 x 12,5 cm), 61 pages, cahiers cousus sur ficelle, couverture de l'époque en papier rose, titre à l'encre sur le premier plat. Quelques taches et salissures. Petites déchirures marginales. Complet.

ÉDITION ORIGINALE.


L'Avertissement précise : L'Impie et le Libertin ne liront point cette Brochure ; peut-être que le Fanatique fera tenté de la jeter au feu : mais j'ose espérer que le Citoyen sage et religieux trouvera, dans ce petit Ouvrage, le tableau fidèle de ses sentiments.

"Quel tableau que celui des cruautés exercées au nom d'un Dieu de paix ! quelle contrée, quelle route, quel trône, quel asyle n'ont point été ensanglantés par le glaive du fanatisme ? [...] Je le répéterai ; quelle est la cause de cette aveugle furie, de cette suite non interrompue de vexations, de meurtres et d'atrocités ? Cette cause est l'ignorance dans laquelle on a entretenu autrefois les peuples et les rois sur les principes de la Religion, sur la différence qu'il y a entre les dogmes primitifs et les mystères révélés ; entre les commandements que Dieu a gravés dans le coeur de tous les hommes et les sacrements institués par l'Evangile ; entre les devois imprescriptibles qui ont été et seront de tous les temps, et les obligations saintes, mais nouvelles, que nous a imposées la religion chrétienne. [...]."




Le texte se poursuit par un dialogue entre l'élève et l'instituteur. A partir de la page 34 se trouvent des Notes historiques.

On trouve une sévère critique de cet opuscule dans le Journal ecclésiastique ou bibliothèque raisonnée des sciences ecclésiastiques de juillet 1788.

Claude Gaspard Barbat Du Closel d'Arnery (1733-1811) fut un actif publiciste avant et pendant la Révolution ; il créa à Clermont-Ferrand une "Société des amis de la constitution" et fut maire de Chadebeuf de 1801 à 1805. On lui doit plusieurs pièces intéressantes : Abus et dangers de la contrainte par corps (1788), Le bon citoyen (1787), Moyen de constater l'état civil des protestans, droits et devoirs des curés à leur égard (1787), Discours prononcé par le citoyen Barbat, père, membre du Conseil général de la commune de Clermont-Ferrand, pour la fête civique décernée à la mémoire de Lepelletier, par le Conseil général de cette ville (1793), Éloge funèbre d'Honoré Riquetti-Mirabeau, prononcé dans le vaisseau de l'église des ci-devant Carmes, Projet d'édit pour la restauration de la chose publique, la convocation régulière des états-généraux, la restauration des anciennes cours plénières (1788),

DOCUMENT PEU COMMUN.

Prix : 150 euros