mardi 27 janvier 2015

Les Débardeurs par Paul Gavarni. 66 lithographies originales en premier tirage sur blanc. 12 lithographies aquarellées et gommées ajoutées. Reliure de l'époque. Rare.




Paul GAVARNI

LES DÉBARDEURS.

Paris, chez Bauger, imprimerie Aubert et Cie, s.d. (1840)

1 volume in-folio (34,5 x 26,5 cm) de 66 lithographies originales par Gavarni. Tirage en noir sur blanc (verso des lithos blanc). Papier vélin. Quelques feuilles plus ou moins teintées, quelques rousseurs parfois mais ensemble généralement frais et bien blanc.

Reliure demi chagrin bleu nuit, dos lisse orné en long (reliure de l'époque). Quelques frottements et usures aux coins. Bon état.



PREMIER TIRAGE DES LITHOGRAPHIES ORIGINALES DE GAVARNI.

SÉRIE COMPLÈTE DES 66 LITHOGRAPHIES "LES DÉBARDEURS".



Série inspirée par les intrigues des spectacles et les folies carnavalesques. Gavarni a consacré une première série de lithographies au Carnaval en 1838. Mais, comme le précise Lemoisne, cette première série n'a pas été mise en valeur du fait d'une technique encore hésitante. C'est à partir de 1840 que Gavarni donne sur ce sujet, toute sa verve et son imagination. Ce seront Les Débardeurs et le Carnaval à Paris. Celle des Débardeurs forme une large introduction descriptive ; elle montre leur extérieur d'abord, leur entourage, leurs ébats. La première lithographie de la série des Débardeurs a été déposée le 17 janvier 1840. Cette série marque incontestablement un des succès de l'artiste. Le débardeur, aux lignes sobres, si claquant dans son apparente simplicité, était devenu l'uniforme que revêtaient de préférence les dandys et sous lequel hommes et femmes, délurés sans être vulgaires, à l'aise sans être débraillés, gardaient un air net et élégant malgré les pires agitations du cancan. (Lemoisne)



ON JOINT :

12 épreuves aquarellées et gommées à l'époque de cette même série des Débardeurs. Quelques défauts dans les marges des planches, quelques déchirures sans gravité, quelques petits défauts mais bel ensemble de planches en couleurs tirées sur blanc. 

Référence : Paul-André Lemoisne, Gavarni, peintre et lithographe, 1804-1847, tome 1, 1924.

TRÈS BON EXEMPLAIRE EN CONDITION D’ÉPOQUE.



Prix : 850 euros